AccueilUrbanismeAix : Safege va étudier le déplacement de l'usine d'eau potable de Saint-Eutrope

Aix : Safege va étudier le déplacement de l'usine d'eau potable de Saint-Eutrope

Le groupement associant les sociétés Safege (mandataire) et G2C Ingénierie va piloter les études préliminaires relatives au projet de déplacement de l'usine d'eau potable de Saint-Eutrope.

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Ce projet instigué par la municipalité d'Aix-en-Provence le 16 novembre 2015 devrait permettre de réaliser une opération d’aménagement urbain sur l’emprise libérée par l’équipement. Il impliquera toutefois de longues études préalables car cette usine située sur les hauteurs septentrionales de la cité du RoyRené, près du collège du quartier, dessert plus de 80% de la population aixoise. Elle regroupe sur une parcelle d’environ deux hectares la principale usine de production d’eau potable d’Aix, un réservoir d’eau brute de 40.000 mètres cubes et un réservoir d’eau traitée de 29.000 mètres cubes. Les bassins construits dans les années 1920 ne sont pas conformes à la réglementation parasismique. Le bassin de stockage a été couvert et remanié lors de la réalisation de l’usine au début des années 1950.

L’usine, quant à elle, assure la potabilisation de l’eau brute fournie par le canal de Provence (capacité : 10 millions de m3 en 2013), une ressource que la Société du canal de Provence (SCP) achemine via une canalisation installée depuis le début du XXe siècle le long de l’ancienne route des Alpes. La ville envisage de réaliser une nouvelle unité non loin de son site actuel, dans le quartier des Platanes, près de la route de Sisteron. Ce déménagement offrirait plusieurs avantages : moderniser le process de traitement, rapprocher l’usine de la ressource du canal d’eau brute et enfin sécuriser l’alimentation en eau du plateau de Puyricard actuellement desservi par l’usine du Puy du Roy exploitée par Veolia (capacité : 1,17 million de m3 en 2013).

La construction de cette nouvelle unité devrait représenter un investissement de 15 millions d’euros HT, plus 6 millions de travaux HT de raccordement au réseau.

Retrouvez toutes l'actualité du BTP et de l'aménagement du territoire dans TPBM. Cliquez ici pour vous abonner.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?