AccueilTerritoiresAix : un projet de logements à Encagnane cherche son promoteur-concepteur

Aix : un projet de logements à Encagnane cherche son promoteur-concepteur

L’association Foncière Logement a lancé une consultation auprès de groupements de promoteurs-concepteurs pour la construction de 82 logements locatifs libres au cœur du projet de renouvellement urbain du quartier d’Encagnane.
Deux programmes de respectivement 43 et 39 logements collectifs locatifs à loyers libres verront le jour au cœur du quartier d’Encagnane, à Aix-en-Provence.
D. R. - Deux programmes de respectivement 43 et 39 logements collectifs locatifs à loyers libres verront le jour au cœur du quartier d’Encagnane, à Aix-en-Provence.

TerritoiresBouches-du-Rhône Publié le ,

L’association Foncière Logement (groupe Action Logement) vient de lancer une consultation auprès de groupements associant opérateurs immobiliers et architectes pour la réalisation de deux programmes de respectivement 43 et 39 logements collectifs locatifs à loyers libres au cœur du quartier d’Encagnane, à Aix-en-Provence. Ces deux opérations ont pour décor deux parcelles voisines de 2 157 et 3 483 m2 situées dans le secteur Phares et Balises, en lisière de l’autoroute A51. Elles constituent le volet diversification de l’offre résidentielle dans le projet de rénovation urbaine de ce quartier d’habitat populaire inscrit dans le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU).

Aix : Cogedim reconstruit la ville sur la ville avec le Domaine du parc Rambot

S'ajoute à la réalisation de ces deux lots, un local d’activité d’environ 580 m2 de plancher pour Foncière Logement, ou pour le compte de la SCI qu’elle créera et se substituera sous la forme d'un contrat de promotion immobilière (CPI). Ce programme sera développé sur les terrains qui doivent être cédés à titre de contreparties à Foncière Logement conformément à la convention ANRU en cours de signature avec les différents partenaires.

3 à 4 groupements en lice au début 2023

Trois à quatre équipes seront sélectionnées pour participer au dialogue compétitif au début de l’année 2023. Chacun touchera une indemnité de 15 000 € HT. Ces candidates seront invitées à établir une offre qui comprendra notamment un projet de type APS (avant projet sommaire), un dossier technique et financier ainsi qu’un acte d’engagement de signer un CPI.

A l’été 2023, le promoteur lauréat signera également avec Foncière Logement un contrat d’études préliminaires (CEP), préalablement à la signature d’un CPI. Dans la foulée, l’opérateur devra confier à l’architecte membre du groupement une mission portant à minima sur la conception de l’ouvrage (phases APS, permis de construire et production des pièces demandées au titre du CEP).

Une pièce du NPNRU

Le calendrier de réalisation du programme dépendra de l’avancement du projet de renouvellement urbain dont le protocole attend le sésame de l’agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru). L’ambition est de régénérer ce quartier construit au mitan des années 1960 pour accueillir les rapatriés d’Afrique du Nord. Deux barres d’immeubles (Le Méjanes et le Calendal) qui regroupent 254 logements seront démolies par l’office Pays d'Aix Habitat Métropole(PAHM). Elles seront remplacées par 424 logements neufs dans le quartier et en dehors. Cette offre neuve mixera 102 HLM dont 84 en reconstitution de l’offre (55 Plai, 29 Plus et 18 Pls), 145 logements en accession maitrisée et 177 logements locatifs intermédiaires.

Aix-Marseille : la Métropole en quête d’un cadre commun pour le relogement dans les sites Anru

La cure de jouvence prévoit également la réhabilitation de 80 logements du parc de PAHM. Cette nouvelle pièce urbaine aménagée par la Spla Pays d’Aix Territoires proposera un cadre de vie plus apaisé mixant nouvelles voiries (850 ml), voies douces, espaces verts et deux parkings en silo (673 places) qui seront érigés en écran le long de la voie autoroutière. Une protection acoustique qui sera par ailleurs renforcée par l’installation d’un merlon paysager au plus près de la voirie.

Semepa : « On ne peut pas faire de proximité en refusant la territorialité »

Le projet devra composer avec plusieurs contraintes : les nuisances de l’autoroute A51 qui longe la partie occidentale du quartier, formant une frontière infranchissable, et la présence d’écrins protégés au titre des monuments historiques : le bâtiment de la Fondation Vasarely et son signal en V installé au dessus de l’autoroute, et la bastide du Jas de Bouffan, ancienne demeure de la famille de Paul Cézanne.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 janvier 2023

Journal du25 janvier 2023

Journal du 18 janvier 2023

Journal du18 janvier 2023

Journal du 11 janvier 2023

Journal du11 janvier 2023

Journal du 04 janvier 2023

Journal du04 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?