AccueilUrbanismeAix : Ingérop va piloter l'aménagement de la ligne B du BHNS

Aix : Ingérop va piloter l'aménagement de la ligne B du BHNS

Le groupement associant les sociétés Ingérop Conseil (mandataire), Horizon Conseil (Marseille), le cabinet d'architecte-paysagiste Gautier+Conquet (Lyon, Paris) et la société Ginger CEBTP (Aix) va piloter le projet d'aménagement de la ligne B du futur réseau aixois de bus à haut niveau de service (BHNS).
Aix : Ingérop va piloter l'aménagement de la ligne B du BHNS
D.R. - Ce nouvel axe de transport en site propre s'étirera sur 7,2 km entre les quartiers sud et les quartiers ouest

UrbanismeBouches-du-Rhône Publié le ,

Les concepteurs prendront en charge la conception, 
la réalisation, les essais et la mise en service de l'infrastructure, des aménagements et des systèmes de la nouvelle ligne de bus à haut niveau de service (montant du marché : 2,749 M€ HT). Une mission scindée en cinq tranches (une ferme et quatre conditionnelles) qui aura en point de mire l’objectif de parvenir à une déclaration de projet en juin 2017 en vue d’une mise en service du nouveau bus en site propre en septembre 2019.

7,2 km et 19 stations

En gestation depuis cinq ans, ce nouvel axe de transport en site propre (sur 90% du parcours) s’étirera sur 7,2 km entre les quartiers sud et les quartiers ouest, via le centre-ville d’Aix-en-Provence (notamment la gare SNCF). Dix-neuf stations jalonneront son parcours entre le nouveau parking relais du Krypton, près des quartiers des facultés et du pont de l’Arc, et l’avenue Saint-Mitre des Champs, aux confins du quartier du Jas de Bouffan. Avec une fréquence de passage toutes les 7 minutes, le BHNS affichera une meilleure performance que celle des bus actuels, englués dans le trafic aux heures de pointe.

16.000 voyageurs/jour

Les études préalables menées par la communauté du pays d’Aix (CPA) en 2009 tablaient sur un gain de 15% des la fréquentation totale journalière (16.000 voyages/jour), faisant passer la part modale des transports collectifs de 12 à 17% sur cet axe, sachant que le service devrait être assuré par des BHNS de 12 mètres de long

Deux ans de chantier

Les travaux, d’une durée de deux ans, représentent un investissement de 55 millions d’euros HT, financé par l’Etat à hauteur de 5,1 millions d’euros (via le budget de l’AFITF*).
Rappelons qu’Aix-en-Provence est, avec Toulon, l’une des dernières villes de plus de 100 000 habitants dépourvues de véritable réseau de transport collectif en site propre.

*Agence de financement des infrastructures de transport de France

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?