AccueilBTPAix : Cogedim reconstruit la ville sur la ville avec le Domaine du parc Rambot

Aix : Cogedim reconstruit la ville sur la ville avec le Domaine du parc Rambot

Cogedim a posé la première pierre du Domaine du parc Rambot, un ensemble intergénérationnel de 182 logements qu’il développe sur le site de l’ancienne clinique éponyme, à deux pas du centre historique.
Le chantier qui a démarré au début de l’année 2022 devrait s’achever au premier trimestre 2024.
W. Allaire - Le chantier qui a démarré au début de l’année 2022 devrait s’achever au premier trimestre 2024.

BTPBouches-du-Rhône Publié le ,

Le 29 novembre, les dirigeants de Cogedim ont posé la première pierre du Domaine du parc Rambot, ensemble de 182 logements répartis en sept bâtiments qui pousse sur le site de l’ancienne clinique éponyme (7 000 m2), à un jet de pierre du centre historique d’Aix-en-Provence.

Ce programme de 11 600 m2 de surface de plancher conçu par l’architecte François de Alexandris agrège une résidence service seniors de 85 appartements qui sera gérée par Cogedim Club, 24 logements sociaux (7 Plai, 12 Plus et 5 PLS) nichés dans un bâtiment (1 540 m2 de surface habitable) acquis en état futur d’achèvement par la Sacogiva (Sem de construction et de gestion immobilière de la ville d’Aix) et 73 logements en accession libre (du T2 de 49 m2 au T5 de 128 m2) réservés à une clientèle haut de gamme qui a accepté de payer des prix gold : à partir de 7 000 euros le mètre carré, avec des pics au delà de 10 000 euros pour les appartements disposant des meilleurs emplacements. Ces tarifs ne découragent pas les acquéreurs, majoritairement des aixois, puisque moins d’une vingtaine d’appartements reste à la vente.

De gauche à droite : Hervé Ghio, DG de la Sacogiva, Jérôme Costaglioli directeur régional Provence de Cogedim, Jean-Louis Vincent, adjoint l’urbanisme d’Aix, l'architecte François de Alexandris et Lionel Gayvallet, président des régions Sud de Cogedim. (Crédit : W. Allaire)

Le programme récemment récompensé par une Pyramide d’argent de la FPI se développera autour d’un espace vert en pleine terre (1 938 m2) qui fera oublier la minéralité de l’ancien établissement hospitalier.

Une résidence Cogedim Club de 85 logements

Première du genre à Aix, la résidence Cogedim Club a vu les murs de ses deux bâtiments cédés au fonds d’investissement britannique M&G. Dotés d'un extérieur (balcon ou loggia), ses appartements (du studio au T3) sont entièrement équipés avec un mobilier adapté à la mobilité des séniors et un système de téléassistance.

Les résidents bénéficieront en outre de 400 mètres carrés d’espaces communs (salon avec cheminée, salle de fitness, salon bibliothèque, salle de restauration,...) pensés comme autant de lieux d’échange propices au vivre ensemble. Les seniors auront accès à de nombreux services adaptés : un service de conciergerie, un accueil 7j/7 avec des équipes joignables 24h/24, sans oublier un éventail d’activités quotidiennes comprises dans le loyer : tea-time, club de lecture, conférences, cours de gymnastique douce, aquagym, sophrologie...

La résidence comprend également un hall secondaire implanté sur le front bâti donnant sur la rue, avec un accès direct et de plain-pied au domaine public.

Du coliving pour seniors

En marge de la résidence Cogedim Club, douze logements en accession libre seront aménagés pour accueillir une structure de coliving pour personnes âgées en perte d’autonomie. Pensée comme une alternative aux Ehpad (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), cette structure sera exploitée par Cosima dont c’est la première opération dans le Sud-Est. Ses murs ont été acquis par Euryale, foncière spécialisée dans les établissements de santé. Des auxiliaires de vie se relaieront pour accompagner les résidents et assurer les prestations de services ménagers et d’aide à la personne. Cette résidence adaptée proposera deux grands logements (T7 de 240 m2) comprenant les pièces communes et des studios plus indépendants.

Avant de lancer les travaux de construction, le promoteur a dû démolir les locaux de l’ancienne clinique (14 500 m2 de surface de plancher) fermée depuis juin 2019 et son déménagement au pied du Montaiguet dans l’écrin flambant neuf de l’Hôpital privé de Provence (25 000 m2 de surface de plancher). Le chantier qui a démarré au début de l’année 2022 devrait s’achever au premier trimestre 2024.

Le Domaine du parc Rambot répond aux dernières normes environnementales

L’opération a été précédée d’une modification du plan local d’urbanisme (PLU) : cette dernière a eu pour objet de lever « la zone d’attente de projet » qui figeait toute intervention sur le quartier RICM-Arts et Métiers (2 ha). Le site est classé en zone UM, « zone urbaine ayant pour vocation d’optimiser le tissu urbain compte tenu de sa proximité avec le centre-ville et les grands équipements ».

Sur le plan paysager, l’aménagement de cette pièce urbaine permettra de dégager des vues depuis le haut de la rue du RICM sur la chapelle Saint-Thomas-de-Villeneuve qui jouxte les locaux de la Croix Rouge et le collège du Sacré Coeur, le long du cours des Arts et Métiers.

Le bâti répondra évidemment aux dernières normes environnementales. Une exigence incarnée par les trois certifications : NF Habitat HQE pour la résidence service seniors, NF Habitat RT2012 -20 % pour les logements sociaux et NF Habitat pour les logements en accession. Tous les immeubles seront alimentés par des pompes à chaleur qui fourniront les logements en eau chaude, chauffage et rafraîchissement. Et un système de domotique permettra de gérer la température des appartements à distance.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 février 2023

Journal du01 février 2023

Journal du 25 janvier 2023

Journal du25 janvier 2023

Journal du 18 janvier 2023

Journal du18 janvier 2023

Journal du 11 janvier 2023

Journal du11 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?