Fermer la publicité

A quoi devrait ressembler Risoul 2000 ?

Hautes-Alpes le - - Territoires

A quoi devrait ressembler Risoul 2000 ?
M.-F. Sarrazin - Marc Hutter, directeur de Risoul Labellemontagne, Régis Simond, le nouveau maire de la commune, et Christian André, directeur opérationnel de la Société de gestion des activités touristiques de Risoul.

La commune de Risoul a vendu à l'aménageur HLBC Promotion un terrain communal de 70 000 m² à l'est de la station pour y réaliser une nouvelle unité touristique. Un futur « village » où seront créés entre 2 500 et 3 000 lits banalisés de standing et des logements pour les saisonniers.

Depuis la banqueroute de la Sara, son aménageur historique, Risoul est devenue une station de résidences secondaires, manquant cruellement de lits banalisés - elle en a moins de 2 000 contre 5 000 auparavant - et de grandes marques dans le domaine de l'hébergement touristique. La création de l'Unité touristique nouvelle Risoul 2000 représente donc une aubaine, un gage de pérennité, avec la création de 2 500 à 3 000 lits potentiels. Il s'agit d'urbaniser un terrain communal de 70 000 m2 à l'est de la station, voisin de la forêt du Mélezet. « Cette emprise ne peut accueillir que des lits banalisés, c'est-à-dire des hôtels, des clubs, des résidences de tourisme, pas de résidences secondaires. C'est le point d'ancrage du projet », explique Christian André, directeur opérationnel de la Société de gestion des activités touristiques de Risoul.

Le 18 décembre dernier, le conseil municipal a voté la cession de ces parcelles communales à l'aménageur HLBC Promotion et la vente du terrain s'est déroulée le 23 décembre. Montant de la transaction : 5 M€. « La promesse de vente, signée par l'ancienne municipalité, a été prorogée trois fois. La nouvelle municipalité avait besoin de mieux connaître le dossier », indique le nouveau maire, Régis Simond.

Il s'agit d'urbaniser un terrain communal de 70 000 m2 à l'est de la station, voisin de la forêt du Mélezet. (Crédit : Agence d'architecture MAP)

Une montée en gamme de la station

Deux améliorations ont été apportées par rapport à la promesse de vente. La première concerne une hausse de la taxe d'aménagement (passant de 1 à 1,5 %), assortie d'une clause de revoyure portant sur le versement du complément de prix au profit de la commune. Et ce, sur 40 % de la zone, car l'aménageur aurait déjà trouvé des hébergeurs occupant 60 % du terrain. La seconde porte sur le retrait des pénalités sur l'obtention d'un permis d'aménager. « Aujourd'hui, le maire peut faire valoir son avis sur l'aménagement, les aspects architecturaux et paysagers », se félicite l'élu.

Sur ces 70 000 m2 de surface plancher, 65 500 m2 sont dévolus au tourisme et 4 500 m2 au logement des saisonniers (soit environ 200 appartements situés en zone basse), éternelle problématique des stations, dont la construction sera financée par la participation de chaque hébergeur présent sur la zone. La partie touristique, elle, devrait se composer d'hôtels et résidences de tourisme 3 ou 4 étoiles et d'un village vacances. De quoi assurer une belle montée en gamme de la station, une fréquentation accrue et ainsi des recettes supplémentaires pour la commune comme pour les remontées mécaniques. Ce modèle vertueux pourrait également entraîner dans son sillage les propriétaires de meublés de tourisme et les inciter à rénover leurs logements.


Lire aussi : Une résidence de 600 lits livrée en 2022 à Risoul


Les premières constructions attendues dans le courant du mandat

Le cahier des charges prévoit la construction d'une unité bien identifiée plutôt qu'une extension de l'urbanisation de Risoul, un quartier à forte densité pour ne pas gaspiller l'espace naturel et créer de la convivialité. Il s'agit de proposer des hébergements de style et de niveau différents, des loisirs, commerces, activités sportives, le tout à proximité de la nature. HLBC évoque un « village contemporain, respectueux de l'architecture de montagne, conçu dans le style des villages de haute montagne, favorisant les espaces piétonniers, sans voiture, skis aux pieds l'hiver, organisé autour des rues commerçantes et du front de neige ». La bonne intégration paysagère sera assurée par des murs en pierre, une prédominance du bois, un cahier des charges imposé pour les devantures commerciales et les enseignes, et la protection, voire le développement, des espèces endémiques.

La phase permis d'aménager est en cours et le maire espère voir les premières constructions sortir de terre dans le courant du mandat. La crise sanitaire et économique, accompagnée de cette année blanche pour les stations, pourrait constituer un frein à l'investissement des opérateurs. « Le contexte actuel nous inquiète un peu, avoue Régis Simond. Même si HLBC demeure confiant dans le choix des hébergeurs, nous risquons de perdre du temps. » Christian André tempère ce propos : « On reste positif car la demande touristique demeure. »


Lire aussi : Une cellule de crise face au « tsunami économique » qui attend les Hautes-Alpes


La création de ce nouveau village va nécessairement impacter les flux sur le domaine skiable et induire une réorganisation des remontées mécaniques, soit des investissements à programmer pour l'exploitant du domaine skiable, Labellemontagne. « Aujourd'hui, la plupart de la clientèle se situe sur la partie ouest de la station, zone d'aménagement historique. Ce projet va transférer une part importante de lits chauds sur un autre secteur », anticipe Marc Hutter, directeur de Risoul Labellemontagne. Cela impliquerait l'installation d'une remontée mécanique à proximité de cette unité touristique.




M.-F. Sarrazin
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer