Fermer la publicité

60 % de l'activité du BTP actuellement assurée dans les Hautes-Alpes

le - - BTP

60 % de l'activité du BTP actuellement assurée dans les Hautes-Alpes
Nicolas Chabrand - A la connaissance de Nicolas Chabrand, aucune entreprise du BTP des Hautes-Alpes n'a été contrainte de mettre la clé sous la porte au 30 avril.

Des maîtres d'ouvrage frileux, un manque de moyens humains, financiers ou logistiques constituent des freins à une reprise totale du secteur du BTP dans les Hautes-Alpes. Le président de la fédération Nicolas Chabrand dresse un point de situation.

Alors que les petits chantiers où il était possible de travailler seul ont pu continuer normalement malgré le confinement, les gros, eux, reprennent progressivement, comme le Pas de l'Ours dans le Queyras ou le parking de la Providence à Gap. Aujourd'hui, environ 60 % de l'activité du BTP est assurée dans les Hautes-Alpes, estime le président de la fédération Nicolas Chabrand. « La première semaine du confinement, entre 85 et 90 % des entreprises avaient fermé, soit du fait de l'arrêt des maîtres d'ouvrage ou des fournisseurs, soit du fait de ne pas pouvoir mettre en place les gestes barrières. J'ai bon espoir d'atteindre les 90 % de reprise d'activité d'ici à fin mai », glisse le patron de Ragoucy.

Plusieurs facteurs nuisent à une reprise totale actuellement. A commencer par le manque de masques. La fédération devrait en recevoir 76 000 prochainement destinés aux adhérents qui les ont commandés. Le manque de personnels ensuite, contraints par la garde d'enfant ou souffrant de pathologies à risque. Mais aussi une coactivité importante sur certains chantiers et bien sûr la frilosité des maîtres d'ouvrage pour une question de responsabilité juridique. « Ce point nuit à la reprise et constitue un débat stérile dans la mesure où on ne peut pas prouver qu'un salarié a été contaminé sur son lieu de travail », estime Nicolas Chabrand.

Les surcoûts générés par la sécurité et la crise sanitaires représentent un autre frein. « Ils peuvent se révéler très élevés. C'est pourquoi nous prônons la responsabilité, la solidarité entre les entreprises et leurs clients, que l'on puisse trouver une répartition équitable des coûts de l'arrêt des chantiers et des surcoûts liés à la reprise. C'est essentiel pour la survie de nos entreprises. » Le BTP 05 a d'ailleurs établi une charte de bonne pratique partenariale pour la gestion des chantiers pendant le Covid, soumise au Département, à la préfecture et à l'Association des maires de France.

Les effets néfastes de la crise ressentis dans deux à trois mois

Les entreprises de travaux publics, de gros œuvre, de charpente, bref celles qui ont besoin de gros matériels, sont les plus impactées par la crise sanitaire. « Mais il y a une perte d'exploitation pour tous car les frais fixes courent toujours. A cela s'ajoutent les surcoûts et la perte de productivité induite par les gestes barrières, leur rappel, la limitation de la coactivité. Il faut travailler en séquentiel », détaille le chef d'entreprise.

Au 30 avril, aucune société du BTP n'a mis la clé sous la porte à la connaissance de Nicolas Chabrand, mais les effets néfastes seront sans doute ressentis dans deux à trois mois. « Contrairement aux secteurs du tourisme et de la restauration, nous avons une visibilité à quelques mois, car nous reprenons des chantiers qui avaient dû être interrompus. Pour la suite, nous sommes inquiets du fait du trou de trois mois pendant lequel les délais d'instruction de permis et de recours ont été neutralisés. Et puis nous ne savons pas comment va réagir le marché de l'immobilier. Nous sommes en pleine incertitude. » D'où un appel aux collectivités à lancer leurs projets... en sachant que les nouveaux programmes ne pourront l'être qu'une fois les nouveaux conseils municipaux et communautaires installés.




M.-F. Sarrazin
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer