Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Nouveau préfet du vaucluse Bertrand Gaume : « L'État est en appui, accompagne et soutient les collectivités locales »

le - - Territoires

Bertrand Gaume : « L'État est en appui, accompagne et soutient les collectivités locales »
A. Ricci - Bertrand Gaume a été nommé préfet du Vaucluse le 9 mai 2018.

Le préfet de Vaucluse vient de prendre ses fonctions. Il était précédemment préfet de Corrèze. Né en 1974 à Vichy dans l'Allier, Bertrand Gaume est titulaire d'un DESS de politiques publiques locales et diplômé de l'IEP de Paris, puis de l'ENA en 2002 (promotion Copernic). Lors d'une conférence de presse, il a donné ses premières orientations.

TPBM : Qu'est ce qui guidera vos orientations ?
Bertrand Gaume : Les politiques publiques nécessitent trois principes : la connaissance du territoire, le partenariat avec les élus, la posture de discernement en tenant compte de l'histoire d'un territoire.

Quelle image avez-vous du département de Vaucluse ?
C'est un département très contrasté avec les événements culturels comme Les Chorégies d'Orange, le Festival d'Avignon ; le premier département agricole de Paca d'un côté et de l'autre, le 6e département le plus pauvre de France. Il compte 22 quartiers politique de la ville sur 49 en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

En matière de risque inondation, quelle sera votre action ?
90% des communes sont potentiellement concernées par un risque de crue. Il y a des problématiques de sécurité civile et de culture du risque. Mais il faut concilier les choses, car en même temps ça ne peut pas cristalliser tous les projets.

Quel va être le soutien de l'État aux collectivités territoriales ?
L'État est en appui, accompagne et soutient les collectivités locales. C'est essentiel pour un territoire comme le nôtre avec des ensembles urbains et des territoires ruraux. La DGF [NDLR : dotation globale de fonctionnement] augmente de plus de 400 000 euros en un an et atteint 76 890 000 euros. La DETR [NDLR : dotation d'équipement des territoires ruraux] a augmenté de 10% entre 2017 et 2018 en Vaucluse pour atteindre 6,7 millions d'euros. A cela s'ajoute la DSIL [NDLR : dotation de soutien à l'investissement local] pour 3,1 millions d'euros. Ce soutien de l'investissement public permet de faire avancer des projets qui vont donner du travail aux entreprises locales. C'est ça qui va recréer une dynamique économique.

Où en est-on du dossier du NPNRU (Nouveau programme national de renouvellement urbain) sur le Grand Avignon ?
Le comité de pilotage se réunit ce mardi 5 juin pour valider le dossier qui sera examiné au comité national à la mi-juillet 2018.

Concernant l'avenir des offices HLM, quelle sera votre démarche ?
Je vais reprendre les discussions avec les différents bailleurs. C'est moins un volontarisme préfectoral qu'un impératif législatif. Il faut anticiper les choses. Il faut trouver la meilleure solution dans le contexte vauclusien.




Alain Ricci
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer