Fermer la publicité

A Embrun, le bois est géré en circuit court

Hautes-Alpes le - - Territoires

A Embrun, le bois est géré en circuit court
M.-F. Sarrazin - Embrun alimente ses chaufferies bois par le biais de la plateforme bois énergie intercommunale, approvisionnée par un forestier local.

Depuis une quinzaine d'années, le bois s'est imposé comme un axe de développement économique à Embrun. Ses chaufferies, alimentées par du bois local, en sont l'exemple le plus probant.

La maire d'Embrun, Chantal Eyméoud, entend faire de l'Embrunais le territoire de valorisation de la filière bois. « Nous sommes en train de passer à la vitesse supérieure en la matière », indique-t-elle. Et comme charité bien ordonnée commence par soi-même, Chantal Eyméoud s'emploie à maîtriser l'ensemble de la filière dans la commune qu'elle dirige. A commencer par la base, la formation aux métiers du bois. Le lycée professionnel Alpes et Durance à Embrun propose des CAP, BTS et Bac pro de constructeur bois, menuisier agenceur, charpentier ou encore ébéniste. Une école ingénieur bois pourrait également s'installer sur le site de Chauveton.

La zone d'activités de Pralong, elle, est même labellisée bois. « Sur la zone d'Entraigues III, une entreprise privée va aussi certainement créer une grande unité de production de bois collage labellisée Bois des Alpes », confie l'élue.

Et puis il y a cet engagement de la commune en faveur du bois énergie avec la construction, en 2007, d'une première chaufferie publique bois. La Ville en possède désormais trois, qui quadrillent le centre-ville, chauffant tous les bâtiments communaux. La première alimente les huit bâtiments communaux de l'ancienne caserne Delaroche, ainsi que la Mapad (maison d'accueil des personnes âgées dépendantes). La deuxième, datant de 2010, agrandie en 2012, se situe quartier de la gare et dessert 20 bâtiments. La troisième, la chaufferie des Remparts, est opérationnelle depuis 2019. Elle chauffe 182 équivalent logements. « Nous sommes en cours d'extension de notre réseau de chaleur pour continuer d'alimenter des logements collectifs, sociaux ou privés. L'objectif consiste à couvrir la quasi-totalité des logements publics ou privés d'ici à 10 ans sur la base de nos trois chaufferies bois. » D'ailleurs, les 29 appartements créés au sein de l'ancien palais archiépiscopal par la société François 1er seront chauffés par ce biais.

Un approvisionnement ultra-local

La maire d'Embrun annonce un bouclage global de ces trois chaufferies en 2021/2022 pour permettre à celle de la gare de libérer de la puissance en vue d'étendre son réseau vers le Nord. « Nous souhaitons rendre ce système encore plus intelligent en le coordonnant davantage. Si notre bouclage fonctionne comme on l'imagine, si l'engouement autour de la filière bois continue, une quatrième chaufferie n'est pas exclue. »

L'intérêt de ce réseau de chaleur est renforcé par un approvisionnement ultra-local, permettant à la fois de le sécuriser et d'en maîtriser le coût. Le bois est recueilli par un forestier dans les forêts voisines. Il est acheminé vers la plateforme bois énergie de Pralong, gérée par la communauté de communes, pour y être séché, déchiqueté, puis revendu, à la Ville d'Embrun notamment. « Le fait de travailler dans ces forêts qui sont souvent envahies de bois de toutes sortes et d'utiliser ce bois qui n'aurait de toute façon pas d'utilisation pour la construction, c'est aussi bon pour la diversité », estime Mme Eyméoud.

Mais une chaufferie bois, est-ce vraiment avantageux ? « En termes d'environnement, d'écologie, de circuit court, de création d'emplois, de protection des entreprises qui travaillent autour du bois, nous sommes déjà sur une logique gagnante. Si, en plus, on met dans la balance le prix, aujourd'hui, on reste très compétitifs, malgré la baisse du prix du fioul. Même si le bois énergie n'est pas énormément moins cher. Et ce prix est stable, contrairement à celui du fioul », répond la maire d'Embrun.




M.-F. Sarrazin
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer