Fermer la publicité

Végé'table, le food truck bio

Hautes-Alpes le 26 septembre 2017 - Madeleine FAUCHATRE - Artisanat

Végé'table, le food truck bio
D.R. - L'univers de Anaëlle Coppel, le food truck que vous pouvez croiser sur les routes du sud du département.

Après une première expérience chez un arboriculteur bio, Anaëlle Coppel a souhaité s'orienter vers la cuisine. Un projet qu'elle a concrétisé en créant un food truck bio qui sillonne les routes du sud du département.

Anaëlle Coppel sait ce qu’elle veut. Ce tout nouveau chef d’entreprise, sous des allures un peu frêles, est très déterminé. Elle a reçu l’aide de la plateforme Initiative Sud Hautes-Alpes, pour créer son food truck* bio : « Je souhaite partager les choses que j’aime. Montrer que manger sain, n’est pas compliqué, que les légumes c’est savoureux et que mes recettes donnent envie d’y revenir. »

Son food truck Végé’table est certifié bio par un organisme de contrôle. Tous les ingrédients qu’elle cuisine sont d’origine biologique. Anaëlle est issue du monde agricole. Son père est éleveur de brebis pour la viande, à La Roche-des-Arnauds, dans la filière bio, de longue date. Il cultive aussi des céréales qui servent en partie à l’alimentation de ses brebis. Anaëlle a toujours baigné dans un univers respectueux de l’environnement et son alimentation était plutôt végétarienne. « Aujourd’hui, je ne mange plus de viande, elle me reste en travers », précise-t-elle.

Elle poursuit des études d’agronomie à Avignon où elle obtient son CAP** Cuisine. Après un passage de quatre années à Barcillonnette, chez un arboriculteur bio, Grégoire Delabre, Anaëlle fait une expérience de cuisinière dans une association qui l’a révélée. « J’ai beaucoup apprécié de travailler comme cuisinière. J’ai découvert que c’est cela que je voulais faire », précise Anaëlle. Elle renforce sa formation au Cret (centre de formation de la CCI à Briançon). « Maman d’une petite fille de deux ans à l’époque, je ne me sentais pas d’adopter les horaires de la restauration. Je trouvais que les produits locaux n’étaient pas assez mis en valeur. C’est ainsi que j’ai pensé au food truck. » Elle épluche les annonces et c’est là qu’elle trouve son camion tout équipé, qu’un ami graffeur a décoré. « C’était parti ! » Anaëlle a le statut d’auto-entrepreneur et est inscrite aux registres des métiers et du commerce.

Plusieurs cordes à son arc

Avec un prêt de 10 000 € de la part des banques, un de 6 000 €, de la plateforme Initiative Sud Hautes-Alpes et l’aide de ses parents, le projet a pu se lancer. « J’ai développé cinq types d’activité. Je me déplace sur les événements privés ou les festivals ; je propose de faire la cuisine à domicile pour les gîtes ou les séminaires ; je suis aussi traiteur (pour les entreprises, les mariages, les anniversaires) ; je suis présente sur une Amap [Association pour le maintien de l’agriculture paysanne, NDLR] à Monêtier-Allemont ; je livre les repas à domicile, dans le Sud Gapençais, et j’envisage d’aller faire le marché bio du vendredi à Gap », indique cette jeune femme pleine d’énergie.

Ses spécialités, le wok, cuisine asiatique qui allie nouilles et légumes, les pâtisseries, les falafels ainsi que toutes les préparations à base de légumes. « Je ne cuisine la viande qu’à la demande, souligne Anaëlle. J’aime beaucoup utiliser les épices. Je fais aussi des tartes et des salades, des bruschettas et des beignets de courgettes […] Ce qui me tient à cœur, c’est faire goûter aux gens des aliments sains et bio. Leur montrer que manger des légumes cela peut être savoureux. J’ai toujours mangé comme ça, c’est possible de se régaler, avec la créativité en plus. » 

Son projet à moyen terme, avec son compagnon qui est marin-plongeur sur Tara (un bateau scientifique qui étudie les coraux) : « Créer un boat truck pour le suivre sur les mers du monde ». Beau projet, Anaëlle, et bon vent, en attendant, pour votre food truck. 

* Un camion-restaurant.
** Certificat d’aptitude professionnelle.

Retrouvez chaque semaine, sur le site internet de TPBM et dans la version papier, nos portraits d'artisans de la région, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de PACA. Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnement (à partir de 20€/an).





TPBM

Annonces légales et avis de marchés publics

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement TPBM› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide