Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Vaucluse : « Le département va investir 95,8 millions d'euros en 2018 »

le - - Territoires

Vaucluse : « Le département va investir 95,8 millions d'euros en 2018 »
A.Ricci - Maurice Chabert, président du Conseil départemental de Vauclus

Le Conseil départemental a voté le budget primitif : 655,4 millions d'euros (534,6 millions d'euros de fonctionnement, 120,8 millions d'euros d'investissement dont 25 millions d'euros d'amortissement de la dette). L'occasion de rencontrer le président du Conseil départemental de Vaucluse, Maurice Chabert. Entretien.

TPBM : Quels sont les grands enjeux de ce budget primitif 2018 ?

Maurice Chabert : C'est la deuxième année consécutive où les dépenses de fonctionnement (+0,1%) augmentent moins que les recettes de fonctionnement (+1,8%). Avant nos prises de décisions, on allait droit dans le mur. Mais il faut continuer à investir pour ne pas mourir. Nous allons investir 95,8 millions d'euros dont 35,4 millions d'euros pour les routes départementales, 1,7 millions d'euros pour les routes nationales, 1,3 millions d'euros pour les véloroutes, 11,4 millions d'euros de travaux dans les collèges. De plus, nous avons fait voter dans ce budget un contrat de soutien aux intercommunalités de 8,8 millions d'euros en 3 ans dans le cadre de leurs travaux. Nous interviendrons ainsi à hauteur de 30% pour des travaux qui pourraient avoisiner au total les 27 millions d'euros.

Quelles sont les marges de manœuvre budgétaires du département ?

Nous avons deux leviers pour progresser en recettes : les emprunts pour les investissements et le taux pour le foncier bâti. Mais nous n'envisageons pas pour l'instant d'activer ces leviers.

Quels sont les chantiers que le département va soutenir ?

Nous allons engager une centaine de millions d'euros pour la LEO, la déviation d'Orange, le contournement de Violès, de Coustellet et le carrefour de Bonpas. Et c'est sans compter le déménagement des archives départementales pour la bagatelle de 30 millions d'euros. Pas de construction de nouveau collège à l'ordre du jour.

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans le TPBM en date du 27 décembre.

Avenir du département :

" Le département a pour vocation à devenir un pôle urbain, un pôle métropolitain urbain dont les contours pourraient être redéfinis. Si Pertuis part vers la métropole Aix-Marseille Provence, elle devra à terme quitter notre département. Mais a contrario, les villes du nord des Bouches-du-Rhône, du Gard rhodanien et du sud Drôme ont vocation à nous rejoindre " avance Maurice Chabert.




Alain Ricci
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide