Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Toulon : le théâtre Liberté incarne la culture d'entreprise

le - - Economie

Toulon : le théâtre Liberté incarne la culture d'entreprise
O. Réal - L'économie varoise s'est mise en scène au Liberté à l'occasion de la soirée des trophées Top 500 de l'Union patronale du Var (UPV) et de la CCI début décembre (Joëlle Perrault au pupitre).

Théâtre citoyen, du monde méditerranéen en particulier, le Liberté l'est aussi vis-à-vis du monde de l'entreprise, partageant le constat qu'il n'y a pas de développement économique sans développement culturel, et vice versa. Pour mieux entrer en mécènes, il joue une partition différente et prend acte.

« Quand l'inspiration arrivera, qu'elle me trouve en train de travailler ! », disait Picasso. Sous la conduite, pour le moins inspirée, de Pascale Boeglin-Rodier et Charles Berling, le travail ne manque pas au théâtre Liberté pour l'équipe constituée d'une trentaine de personnes (en équivalent temps plein). Un temps pleinement occupé à la programmation, la réception de spectacles variés, éclectiques autour d'une orientation méditerranéenne de préférence, dont les formats diffèrent selon les jours, les heures, les thématiques, les salles… La création représente un tiers des spectacles, produits en propre ou en partenariat, constituant une prise de risque importante. En outre, la collaboration avec des entités artistiques locales ainsi que la sensibilisation culturelle à divers publics, dont les plus jeunes, font partie de la marque de fabrique « maison ». Dans ce contexte, depuis 2011 le Liberté est monté en puissance et en (re)connaissance, boosté en termes de lisibilité élargie par le label Scène nationale promis au commencement de l'histoire et délivré en 2015. Parallèlement, l'ancrage territorial et économique, consubstantiel à son existence, a été agrémenté d'une stratégie originale vis-à-vis du mécénat et des relations entreprises*.

En charge de ce secteur au sein du théâtre dès 2012, Joëlle Perrault a ainsi mis en œuvre « une politique axée sur la RSE**, afin de pouvoir s'intégrer dans les ressources humaines des mécènes. Parce que ces derniers souscrivent par leurs apports à l'idée que la culture et l'art participent à la citoyenneté, il nous importe de dépasser le reçu fiscal que nous délivrons afin de nous intéresser à la vie de leur entreprise. Le fil rouge est l'humain, comme dans nos spectacles vivants. »

Au cœur du projet d'entreprise

Conjointement aux passerelles créées avec son environnement économique, en se positionnant comme un lieu d'accueil complémentaire des autres sites, mais aussi d'organisation d'événements***, le théâtre essaie de mieux faire découvrir, en innovant, ses soutiens mécènes. Par « un projet de cohérence d'équipe, de valorisation des métiers et de sensibilisation à l'art », l'ambition est de sortir du schéma classique du mécénat. « Cela nécessite du temps car il faut que se comprendre mutuellement pour mieux agir ensemble », précise Joëlle Perrault, passionnée par ces mises en situation, pour ne pas dire en scène.

La première a été réalisée avec le Réseau Mistral de transport collectif sur l'agglomération toulonnaise, s'agissant de la libre collecte de témoignages de salariés. Un succès qui perdure. Autre exemple avec les salariés du Printemps, invités à suivre les différentes étapes de la création d'un spectacle, en l'occurrence le remarquable « Dans la solitude des champs de coton » mettant en relation complexe un vendeur-dealer et son client. Outre la compréhension des métiers, les salariés ont pu emmener des clients lors d'une représentation et leur expliquer à leur tour l'envers du décor. A venir, la nouvelle BP Med, Banque populaire Méditerranée, qui va faire l'objet d'une création pédagogique de nature à favoriser la cohésion d'équipe autour de son identité. « Nous ne sommes pas une agence de communication, nous nous engageons au cœur des projets de nos interlocuteurs par notre prisme culturel, artistique et citoyen. »

Incarner la culture d'entreprise, une façon moderne de toucher le public des salariés…

* Comptant aujourd'hui une vingtaine d'entreprises mécènes, en numéraire, en compétence ou en nature, le Liberté travaille en partenariat avec une cinquantaine d'établissements.
** Responsabilité sociétale des entreprises.
*** Plus de 60 événements « entreprises » ont été accueillis cette année sur les 300 manifestations au total en ce lieu de culture majoritairement financé par la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée - http://www.theatre-liberte.fr.




Olivier Réal
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide