Fermer la publicité

Subsea Tech, observateur des mers

le - - Artisanat

Subsea Tech, observateur des mers
D.R. - Les mini robots d'observation sous-marine de la société Subsea Tech effectuent des missions hors du commun.

Inspecter des ouvrages d'art sous l'eau, des coques de bateaux, des canalisations ou des éoliennes : tel est le métier de la société marseillaise Subsea Tech qui propose des robots ultra modernes pour effectuer des missions hors du commun.

Pour s'évader quelques minutes et partir à l'aventure, rien de mieux que la lecture de la dernière newsletter de la société marseillaise Subsea Tech. « Laissez-nous vous raconter deux histoires glaciales qui ont impliqué les mini ROV [Robot d'observation sous-marine piloté par câble, NDLR] de Subsea Tech », précise Yves Chardard, président de la société spécialisée dans la conception et la réalisation de systèmes d'intervention et d'instrumentation pour les milieux marins et sous-marins. La première histoire concerne une virée sous la calotte glaciaire pour examiner la faune et la flore. Avec une rencontre curieuse : un phoque interloqué par ce « mini robot » lui faisant face ! Dans la seconde histoire, direction les sommets des Pyrénées pour repérer et identifier une zone de génie civil dégradée dans la galerie du barrage de Gnioure (Ariège).

Autre produit phare et tendance de la société : son drone de surface. « Il s'agit d'un catamaran télé-opéré destiné notamment à la surveillance portuaire, aux investigations en milieu turbide ou encore aux relevés hydrographiques. »

Cap sur la Corée du Sud

Et Subsea Tech ne souhaite pas s'arrêter en si bon chemin :

« Nous allons continuer à développer des produits de plus en plus performants et de plus en plus importants, comme actuellement un plus gros pour aller en mer, notamment sur des opérations de fermes éoliennes. »

Impossible de le nier : de part son activité, Subsea Tech est habituée aux voyages et projets à grande dose d'aventure.

Créée il y a onze ans, la société basée à l'Estaque ne cesse de croître et emploie aujourd'hui 23 salariés. Ses produits et ceux qu'elle distribue sont présents dans une grande partie du monde : Japon, Brésil, Australie, Inde, Europe… Dernier épisode en date : Subsea Tech a conclu un accord avec la société Blenny Communication pour la distribution de ses produits pour les marchés civils et scientifiques en Corée du Sud. Fort de ce développement, la société est à l'étroit dans ses locaux. « Nous avons un projet de nouveau bâtiment sur le même site », annonce Yves Chardard.

Retrouvez chaque semaine, sur le site internet de TPBM et dans la version papier, nos portraits d'artisans de la région, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de PACA. Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnement (à partir de 20€/an).




Caroline DUPUY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide