Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Si le barreau de Toulon était conté…

le - - Actualité juridique

Si le barreau de Toulon était conté…
O. Réal - Eric Goirand : "Ce livre résulte d'une volonté de témoignage d'histoire, celle de notre barreau qui aura bientôt 200 ans"

L'ouvrage « Le barreau de Toulon, histoires, souvenirs et perspectives » vient de paraître aux éditions (toulonnaises) Les Presses du Midi, sous la plume de Maître Didier Gestat de Garambé. L'initiateur de ce projet, le bâtonnier en exercice Eric Goirand, explique cette démarche de témoignage, voire de passation de témoin. « Un présent sans passé n'a pas d'avenir », écrivait l'historien Fernand Braudel.

​TPBM : Maître Eric Goirand, quelle est la genèse de ce livre ?
Eric Goirand : C'était un de mes projets de campagne pour le bâtonnat il y a deux ans, considérant que le monde évolue, la profession d'avocats aussi, et que tout ceci s'accélère. Il est par conséquent important de figer notre histoire avant qu'il ne soit trop tard compte tenu des profonds bouleversements en cours dans la profession. Ma génération, par exemple, a commencé à exercer le métier de façon différente par rapport à la pratique aujourd'hui. Nous fréquentions beaucoup plus les palais de justice et nous restions longtemps sur place pour échanger avec les anciens qui nous faisaient partager la petite et la grande histoire. A l'ère du numérique, nombre de transmissions passent par le Net et nous allons au tribunal pour plaider nos dossiers, sachant que l'impact de la plaidoirie a aussi diminué. Le palais devient de moins en moins le lieu naturel de ces rencontres…

Avec cet ouvrage, il s'agit de faire concorder les temps ?
Ce livre résulte d'une volonté de témoignage d'histoire, celle de notre barreau qui aura bientôt 200 ans, en 2022. Il était impensable de le confier à un avocat en activité, car le travail était trop exigeant, il fallait un avocat crédible, proche de ses confrères, ayant une belle écriture, de la rigueur, le sens de la synthèse et de l'engagement, suffisamment jeune retraité pour ne pas être déconnecté de la profession non plus. Maître Didier Gestat de Garambé, ex-bâtonnier du barreau de Toulon, a ces qualités, ce talent, et le résultat est à la hauteur, pour le moins, de ce que nous espérions. C'est une chose de recueillir des témoignages et de se plonger dans quantité d'archives, c'en est une autre d'écrire un ouvrage. Pour ce faire, parmi les bonnes volontés qui se sont impliquées dans cette réalisation, la collaboration avec l'Académie du Var a été précieuse, en particulier le professeur Bernard Brisou, et il me semble légitime de citer notre confrère Maître Guillaume Tatoueix pour son concours éclairé en matière de mise en page et de travail sur les photographies.

Qu'avez-vous envie de mettre en exergue, même s'il est difficile de faire un choix ?
Ce livre montre qu'au fil des années, l'avocat a perdu sa place au sein de la cité, notamment à partir du début du XXe siècle, alors que beaucoup de confrères étaient auparavant très impliqués dans la vie publique et politique, au point de donner pour certains leur nom à des places et des rues toulonnaises. Il rappelle aussi le rôle reconnu du barreau lors de la Deuxième Guerre mondiale. N'étant pas en zone occupée, ce qui était aussi peut-être plus facile pour résister, Toulon a été néanmoins plus protecteur que d'autres vis-à-vis des personnes susceptibles d'être déportées en application des exigences de Vichy. Le conseil de l'ordre de l'époque a fait traîner en procédures, gagné le plus de temps possible, cherché des alternatives… Plus globalement, l'ouvrage permet à la fois de mieux nous connaître nous-mêmes et doit servir aux jeunes générations. Quand ils prêtent serment et portent la robe, les nouveaux avocats s'inscrivent dans cette histoire et endossent cette responsabilité supplémentaire, au-delà de la déontologie. Le barreau est notre 2e famille, son histoire nous façonne, voire nous fascine. Ce récit en est presque charnel !

Maître Didier Gestat de Garambé sera présent à la Fête du Livre de Toulon du 17 au 20 novembre sur le stand Périclès (entrée gratuite). Renseignements sur le site.



Olivier REAL
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide