Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Serge Ramonda : "Le bâtiment est le poumon de l'économie"

le - - BTP

Serge Ramonda : "Le bâtiment est le poumon de l'économie"
O. REAL - Serge Ramonda dresse le bilan de ses deux mandats passés à la tête de la Fédération régionale du bâtiment.

Serge Ramonda vient de passer le témoin de la présidence de la Fédération régionale du bâtiment à Philippe Piantoni. Six années de mandature, consécutives à six autres à la tête de la fédération varoise du BTP, pour ce bâtisseur engagé qui poursuit son militantisme au service de la profession en s'impliquant dans la formation au niveau national.

TBPM : Quel est le bilan de ces deux mandats en qualité de président de la Fédération du bâtiment de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur ?
Serge Ramonda :
Nous avons aujourd'hui une fédération régionale apaisée, réunie, ce qui n'a pas toujours été le cas. Nous avançons ensemble, tout le monde se sent concerné, les décisions sont prises collégialement, y compris dans le choix d'un candidat unique pour me succéder [Philippe Piantoni, ancien président de la Fédération du BTP des Alpes-de-Haute-Provence, NDLR]. C'est important et respectueux de l'intérêt de la profession que nous représentons, d'autant plus pour surmonter les crises qui pèsent sur l'activité et agir avec intelligence afin de résoudre des problématiques, à la fois communes et spécifiques. Le travail de fond n'a pas manqué, y compris avec les services de l'Etat déconcentré, que ce soit dans la lutte contre les prix très bas, l'emploi illégal, la relance de la construction, les réflexions de prospective, les avancées pleines d'espoir aussi afin de redonner le moral aux entrepreneurs.

Quelle est la différence fondamentale entre l'échelon régional et départemental de la fédération ?
A l'échelle départementale, nous nous battons pour les entreprises de BTP adhérentes à la fédération, alors qu'à l'échelon du bâtiment régional nous n'avons pas d'adhérents directs. Il faut trouver la bonne alchimie entre tous les départements pour répondre aux préoccupations de chacun, sachant que si elles diffèrent en terme d'impact selon l'importance de la filière dans le département, tout le monde est au même niveau. Nous nous retrouvons sur l'envie de servir cette profession qui nous rassemble, en particulier sur des compétences prioritaires que sont l'environnement, le social, la formation… Il nous faut raisonner global, surtout lorsque l'on siège au bureau national, ce qui constitue une vraie chance de mieux connaître l'état du secteur, du pays, le poids de notre fédération aussi. C'est encore plus motivant pour faire passer les messages dans la région et les départements.

Cette organisation professionnelle a, comme la profession, un bel avenir ?
Complètement. Nous vivons de nos cotisations, sans dépendre de subventions ni d'aides quelconques. C'est une force immense. Nous sommes solidaires, amoureux de nos métiers, capables de rebondir crise après crise, de nous adapter aussi en permanence, quand bien même des mesures mal pensées ou des conjonctures défavorables viennent perturber le marché. Nos instances ont de l'avenir et nous aident à continuer d'être des bâtisseurs et fiers de l'être. Le bâtiment est le poumon de l'économie.

A titre personnel, l'engagement dans les instances professionnelles, débuté en même temps que la conduite de votre entreprise de Brignoles, en 1984, se poursuit de quelle façon ?
J'ai été nommé par la fédération nationale pour siéger à Constructys (OPCA* de la construction), au CCCA-BTP (réseau d'apprentissage) et à la commission formation afin de m'impliquer sur le dossier essentiel de la réforme de la formation. Je connais les acteurs, patronaux et syndicaux, les enjeux également, de ce sujet qui m'intéresse beaucoup. Cela rejoint l'engagement de toute une vie professionnelle car il s'agit de préparer l'avenir et de transmettre.

* Organisme paritaire collecteur agréé




Olivier Réal
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide