Fermer la publicité

Port fluvial d'Arles : un pont tant attendu

Bouches-du-Rhône le 08 août 2017 - Jean-Christophe BARLA - Dossiers

Port fluvial d'Arles : un pont tant attendu
J.-C. Barla - Le port fluvial d'Arles va investir dans de nouveaux équipements en 2017 et 2018.

En 2016, le trafic du port fluvial d'Arles a souffert d'un recul de 25%. Mais la CCI du Pays d'Arles, son concessionnaire, investit pour le relancer, d'autant plus que la communauté d'agglomération réalise le pont qui en améliorera l'accès pour les transports de gros colis.

Il paraît bien loin le temps où chaque année, au milieu des années 90, le président de la chambre de commerce et d'industrie du Pays d’Arles martelait son objectif d’atteindre un jour un trafic d’1 million de tonnes. Le port fluvial d’Arles a plafonné en 2016 à 285 000 tonnes en raison d'un contexte méditerranéen compliqué sur plusieurs de ses activités traditionnelles (céréales, bois…) et malgré de bons résultats sur les granulats et les produits sidérurgiques. Un projet lui laisse entrevoir des jours meilleurs : la construction d’un pont pour permettre enfin à des gros convois d’accéder à l’infrastructure.

Ouvrage imposant

Présidé par Stéphane Hédouin, vice-président de la CCI du Pays d'Arles, ce port souffre en effet depuis des années de son enclavement : les transports les plus volumineux ne peuvent franchir la trémie sous la voie SNCF. Un comble pour un port ! Une difficulté qui pénalise l'accès des réalisations les plus volumineuses des Constructions métalliques et préfabrication (CMP) qui réside à quelques centaines de mètres du site. Concessionnaire du port, la CCI réclamait cet aménagement. La Communauté d’agglomération Arles-Crau-Camargue-Montagnette (ACCM) a enfin pu accéder à sa demande, après une cascade d’études. En décembre 2003, toute la zone nord avait été inondée suite à la crue du Rhône et la rupture d’une digue. Il fallait donc prendre toutes les précautions. Le chantier a débuté à l’automne 2016 et devrait se poursuivre jusqu’en mars 2018. Cet investissement de 7 millions d’euros (la région abonde au financement pour 2,5 millions d’euros) consiste à créer sur la draille du Mas Mollin un nouveau pont au-dessus de la voie ferrée qui relie Paris à Vintimille, en Italie, et sert en Paca à la circulation des TER et au transport de marchandises. L’ouvrage de 700 mètres de long culmine à plus de 13 mètres de hauteur par rapport au sol et à 6,50 m au-dessus de la voie ferrée. Cinq entreprises travaillent sur le projet. Des travaux s’effectuent de nuit, lorsque la circulation est interrompue, pour ne pas allonger le calendrier de réalisation. "Nous recevons déjà 10 000 camions par an en moyenne. Avec cette infrastructure, il n'y aura plus de limite à la taille des colis expédiés depuis nos installations, se félicite Benoit Ponchon, directeur du port fluvial. La sécurisation et la requalification de la voie actuelle nous permettra de pouvoir accueillir sur la plate-forme de nouvelles activités industrielles intéressées par la voie d'eau".

Nouveaux équipements

Pour accroître son attractivité et améliorer son offre de services, le port va acquérir cette année pour 400 000 euros une grue à câble et programme de se doter en 2018 pour 1 million d'euros d'un transport à bandes (convoyeur) afin d'accélérer les opérations de manutention. "Ces investissements rendront beaucoup plus compétitive la rupture de charge sur du bois énergie, du ballast ferroviaire et différentes matières en vrac, poursuit le directeur. Nos clients réclament cette automatisation pour aborder le fleuve comme une réelle alternative à la route". La CCIPA songe également à réaffecter d’anciens silos de ciment à de nouvelles activités de stockage. "Nous essayons de valider les modifications à opérer pour y entreposer des céréales afin d'offrir des possibilités de stocks tampons pour les céréaliers. Même si ce trafic a baissé en 2016, nous espérons une reprise des flux sur la Méditerranée".





TPBM

Annonces légales et avis de marchés publics

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement TPBM› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide