Fermer la publicité

[Carte] Nouveau découpage intercommunal : qui fait quoi en Haute-Provence ?

Alpes-de-Haute-Provence le 16 mars 2017 - Hélène SAVEUSE (avec Esther GRIFFE) - Collectivités territoriales

[Carte] Nouveau découpage intercommunal : qui fait quoi en Haute-Provence ?
D.R. - De puis le 1er janvier 2017, les Alpes-de-Haute-Provence comptent 8 intercommunalités contre 20 précédemment.

Elles étaient 20 intercommunalités, elles ne sont, depuis le 1er janvier 2017, plus que huit. Une recomposition qui bouscule l'organisation de certaines intercommunalités, mais qui est aussi jugée « sans révolution ». Explications.

Arrêté en préfecture il y a presque un an, le 25 mars 2016, le Schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) a redéfini le nombre, le périmètre et les compétences des intercommunalités. Après presque trois mois de mise en application effective du SDCI, où en sont les intercommunalités, qu’est-ce qui a changé et qu’est-ce qui pourrait encore être modifié dans les mois à venir ?

Pas grand-chose diront certains. Interrogés à ce sujet, quelques présidents d’établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) n’ont pas constaté de révolution. « Bien sûr, le périmètre a changé, mais nous travaillions déjà ensemble avec la plupart des communes fusionnées dans le cadre du pays », estime Serge Prato, président de Alpes Provence Verdon. Il ajoute : « D’autant que les changements se font en douceur, nous prenons les sujets un par un et essayons de faire au mieux pour l’ensemble des communes rassemblées sur ce nouveau territoire. Les changements seront plus perceptibles après une année de fonctionnement. A mon sens, c’est un territoire divers, vaste mais cohérent. »

Même son de cloche du côté de la vallée du Jabron et du Vançon, comme le note Chantal Chaix, vice-présidente de la communauté de communes Jabron-Lure-Vançon-Durance et maire de Salignac : « En nous associant avec la communauté de communes de la vallée du Jabron, nous avons constaté que nous avions des compétences identiques. Il n’y aura pas, dans un premier temps, de changements notables en ce qui concerne les syndicats tout du moins. » Elle poursuit : « Nous n’envisageons pas de bouleversement la première année. Nous avons une année devant nous pour mettre les choses en place. »

Quant à Daniel Spagnou, président de la communauté de communes du Sisteronais-Buëch et maire de Sisteron, il mesure le chemin  parcouru : « Voyez d’où l’on revient. En l’espace de six mois, des hommes et des femmes du territoire ont su, malgré leurs réticences parfois, donner une autre physionomie à notre territoire. Ils ont su faire éclater les frontières avec l’aide de l’Etat. Je suis persuadé que le premier bilan sera positif. »

La carte du nouveau découpage

Passez votre souris sur les points pour afficher les détails





TPBM

Annonces légales et avis de marchés publics

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement TPBM› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide