Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Marseille : la région Paca lance les travaux du Campus A

le - - Chantiers

Marseille : la région Paca lance les travaux du Campus A
W. Allaire - L'établissement de 23 000 m2 sera livré pour la rentrée 2020.

Les élus et le préfet ont posé, ce 26 septembre, la première pierre du Campus A, nouvelle appellation de l'université régionale des métiers. Cet établissement de formation de 23 000 m2 verra le jour d'ici la rentrée 2020 près de la tour CMA-CGM.

« Nous posons la première pierre d'un lieu unique en France, un établissement d'excellence de l'apprentissage » : c'est par ces mots empreints de lyrisme que Renaud Muselier, le président de la région Paca a salué ce 26 septembre le lancement des travaux de « Campus A », la nouvelle appellation de ce qui était jusqu'à présent le projet d'université régionale des métiers. Un nom trop long qui aurait fini en sigle « URM », ce qui ne plaisait pas, mais alors pas du tout à l'élu.

Plutôt que l'acronyme URM, le campus se contente d'arborer la lettre « A » : « A comme apprentissage, A comme artisanat, A comme avenir... Mais aussi en référence à la situation du complexe qui voit le jour sur l'îlot A1 aménagé par Euroméditerranée », a souligné Renaud Muselier.
Le programme instigué sous la mandature de Michel Vauzelle sort donc de terre deux ans après le choix du projet architectural signé des agences TVAA (mandataire, Paris) et D+P (Toulon). Le chantier piloté par la société publique locale (SPL) Area a démarré au mois d'août par la démolition des friches présentes sur le site. Mobilisant en moyenne 80 compagnons par jour, il devrait durer une trentaine de mois en vue d'une ouverture pour la rentrée 2020 (montant des travaux : 37 millions d'euros HT).

Construit selon les critères d'écoconstruction de la démarche « bâtiments durables méditerranéens » (BDM), l'établissement se développera sur 18 000 mètres carrés de plancher de part et d'autre de deux parcelles des îlots Peyssonnel (8 800 mètres carrés cédées 8 M€ HT par l'établissement public d'aménagement Euroméditerranée), dans le secteur d'Arenc (2e), au coeur de la Zac de la Cité de la Méditerranée.

La structure regroupera les trois centres de formation des apprentis marseillais (le CFA Roger Para, le CFA de la Bourse du travail et le CFA des Compagnons du devoir), l'Institut régional de formation à l'environnement et au développement durable (IRFEDD) aujourd'hui installé sur le technopôle de l'Arbois à Aix, et trois centres de ressources : l'observatoire régional des métiers, le centre de ressources contre l'illettrisme et le CARIF espaces compétences.

68,2 M€ d'investissement

Avec la création de ce campus, l'institution régionale compte changer l'image des filières de formation professionnelle : « L'apprentissage n'est pas une voie de garage mais une voie d'excellence qui garantit l'accès à l'emploi », a rappelé Renaud Muselier. Et l'élu d'insister sur son ambition de « passer de 32 000 à 50 000 apprentis d'ici la fin de la mandature ».

Le Campus A apportera son échot à cet effort en accueillant chaque année 1 200 apprentis et autres alternants. Des jeunes qui bénéficieront sur place d'une quarantaine de formations professionnalisantes, du niveau CAP jusqu'au diplôme d'ingénieur : bâtiment et éco-construction (allant des métiers traditionnels comme tailleur de pierre au spécialiste froid et climatisation), environnement et recyclage (gestion des services d'eau et d'assainissement, industries recyclage et valorisation des déchets), santé (prothésiste dentaire, optique lunetterie et imagerie médicale), électricité et génie électrique, tertiaire (vendeur électrodomestique et multimédia), etc.

Le projet comporte un second volet : une résidence de 150 studios. Cette structure d'environ 4 600 mètres carrés dessinée par Jean-Michel Battesti sera érigée par Erilia sur l'une des deux parcelles qui longent la rue Urbain V. Sa gestion sera assurée par l'association API Provence (coût : 11,64 millions d'euros HT, dont 5,9 millions des fonds du programme d'investissement d'avenir).

Au total, l'ensemble de l'opération représente un investissement de 68,22 millions d'euros, financés par la région à hauteur de 53 millions d'euros, le solde étant apporté par l'Etat via les crédits du programme d'investissement d'avenir (PIA).




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide