Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Les stations investissent massivement dans la neige de culture

le - - Dossiers

Les stations investissent massivement dans la neige de culture
M.-F. Sarrazin - Trente-cinq enneigeurs supplémentaires ont été posés à Orcières.

Les stations ont tiré parti de la manne allouée par le contrat Stations de demain de la région et les subventions du département pour financer des travaux d'ampleur.

Nombreuses sont les stations des Hautes-Alpes à avoir investi cette année, en particulier en matière de neige de culture. Le contrat Stations de demain de la région, couplé aux subventions du département, leur a donné un sérieux coup de pouce. « Beaucoup ont dépensé une bonne partie de cette enveloppe, confirme Alexandre Goyet, président de la section Alpes du Sud de Domaines skiables de France. Elle a permis une remise à niveau nécessaire pour être compétitifs par rapport aux stations italiennes et à celles des Alpes du Nord. »

A Orcières, le chantier de l'enneigement artificiel va s'échelonner sur quatre ans (4,6 M€). Plusieurs réseaux d'eau et d'électricité ont été modernisés et 35 enneigeurs supplémentaires posés. « Le bas des pistes a été traité. Le même dispositif sera appliqué aux pistes stratégiques l'hiver prochain jusqu'à concerner l'ensemble du domaine d'ici quatre ans », annonce le maire Patrick Ricou.

Travaux d'ampleur également à Puy-Saint-Vincent. « Nous avons fini l'extension du réseau neige de culture et la nouvelle retenue collinaire de 30 000 m3 pour 4,9 M€, annonce Laurent Thélène, directeur de la SAEM* Les Ecrins. Nous avons sécurisé en neige une piste de 700 m de dénivelé afin d'assurer une bonne fréquentation sur le flanc est de la station. » L'étanchéité de la première retenue collinaire a été refaite (300 000 €) et le réseau neige de culture rénové (150 000 €).

Des investissements conséquents à Risoul et Montgenèvre

Risoul a dépensé 2,2 M€ pour la première tranche de l'extension du réseau neige de culture. « Risoul a de gros atouts : des pistes au nord, une brise thermique froide, une altitude de 1850 m. Malgré cela, en décembre, les fenêtres de froid sont courtes depuis quelques années », constate Christian André, directeur de l'office de tourisme. L'enjeu est de pouvoir enneiger en moins de 10 jours 50 % des pistes. Le chantier des prochaines années consistera à retravailler les pentes afin d'optimiser l'enneigement.

Montgenèvre elle aussi a fortement investi dans la neige de culture (2 M€ sur deux ans). « Sur les quatre sommets de notre domaine, trois sont enneigés. Nous nous sommes donc attaqués au secteur du Chalvet, en rénovant la partie basse. Nous avons mis des enneigeurs ventilateurs monofluides et rénové la totalité des pompages sur la piste du Pharo. L'an prochain, nous enneigerons le haut des pistes. Tout cela nous permettra d'enneiger en six jours de froid nos quatre sommets », détaille Daniel Garcin, directeur des remontées mécaniques.

Les Orres ont mené une première tranche de travaux (700 000 €) qui permettra, à terme, de porter l'enneigement en neige de culture à 70 % du domaine skiable, contre 46 % actuellement.

Dans le Queyras, tandis que de nouveaux enneigeurs jalonnent les domaines de Ceillac et d'Arvieux, Molines et Saint-Véran disposent de 35 perches et de canons à neige basse pression au pied des pistes.

Enfin, Chaillol vient étoffer son parc de neuf canons à neige avec trois autres enneigeurs ventilateurs qui se déplacent au gré des besoins.

* Société anonyme d'économie mixte.

Retrouvez l'intégralité de notre dossier sur les investissements des stations de ski de Paca dans le numéro 1209 de TPBM (parution le 22/11/2017).



Marie-France SARRAZIN
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide