Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Le Ruban Noir à l'assaut des routes

le - - Artisanat

Le Ruban Noir à l'assaut des routes
M. Fauchâtre - Il n'y a que 30 exemplaires du Ruban Noir en France

Frédéric Moutier, chef de l'entreprise Fred Terrassement TP, est rentré du salon Intermat de Paris, avec une envie farouche de s'offrir un nouveau camion pour poser l'enrobé. Cet entrepreneur, terrassier à son compte depuis plus de 15 ans, originaire de la vallée de Freissinières, a franchi le pas.

L’objectif de Frédéric Moutier, le patron de Fred Terrassement TP, est de transmettre une entreprise performante à son fils Fabien, titulaire du bac pro conducteur de transport routier de marchandises. « Il va reprendre l’entreprise après moi », indique Frédéric Moutier dont la société est installée à Freissinières.

C’est pour cette raison qu’il n’a pas hésité à investir dans du matériel performant. « Ce camion haut de gamme et très innovant va nous permettre de booster l’entreprise », explique le patron. C’est sa fille, Marie-Camille, également titulaire d’un permis poids lourds, qui lui a trouvé ce nom qui lui va si bien : « Le Ruban Noir ». Il s’agit d’un procédé qui existe depuis 35 ans, en Suède.

Benne inclinable calorifugée

Le Ruban Noir est muni d’une benne inclinable calorifugée, via une double paroi isolée par de la laine de roche. Ce dispositif permet de stocker le goudron et un Sprider (un bras mobile) le distribue. L’isolation de la benne permet de maintenir le goudron en température, en qualité « centrale » tout au long de sa mise en œuvre. Le Sprider dépose la quantité exacte d’enrobé sur le support à goudronner. C’est une nouveauté majeure dans le milieu de la mise en œuvre de l’enrobé en France. Ce camion réduit la pénibilité des opérateurs. Exit la brouette et fini la trappe qui délivre le magma brûlant, avec ses risques de blessures. Ce dispositif est garant de la sécurité des ouvriers qui posent le goudron. Mais au-delà de cette technicité innovante, ce qui fait rêver l’entrepreneur, c’est le ReCoDrive, une télécommande qui permet de déplacer son camion depuis l’extérieur. L’opérateur est situé à l’arrière du véhicule, d’où il le pilote grâce à un écran de contrôle tout en manipulant le Sprider. Un rêve de gosse au service des entreprises. La radiocommande augmente la rentabilité des équipes et du chauffeur. 

Le Ruban Noir « très motivant pour le personnel »

Le Ruban Noir permet de libérer le personnel pour d’autres tâches utiles au bon fonctionnement du chantier. Ce véhicule peut embarquer 18 tonnes de charge utile. Un seul chargement suffit pour un petit chantier. La benne calorifugée est entièrement bâchée. Ses vis sans fin, chauffées également, malaxent l’enrobé, ce qui le rend plus malléable et facile à travailler. L’enrobé déposé ainsi reste un matériau de qualité, tout au long de la journée. Le Sprider est d’une maniabilité presque enfantine : le goudron est déposé de façon très précise et en quantité suffisante, un système qui empêche le gâchis. Chaque kilo embarqué est utilisé. Une fois posé, l’enrobé ne nécessite que d’être réglé et non plus tiré. Aucune perte de matériau.

Pour Frédéric Moutier, « l’usage d’un tel outil est très motivant pour le personnel ». De plus il respecte la législation sur la réduction des volumes de déchets d’enrobé. Son usage permet de mettre en œuvre une politique de développement durable et engage une démarche de qualité. « J’ai réalisé un investissement de 275 K€ HT », indique le chef d’entreprise. Il ajoute : « Il a fallu batailler avec les banques, mais j’ai su les convaincre. »

En France, il n’y a qu’une trentaine de camions de ce type-là. « C’est le seul en Paca. L’entreprise Eurovia s’est d’ores et déjà montrée intéressée. »

Frédéric Moutier est en train de construire le hangar qui abritera le Ruban Noir, ainsi que les locaux de son entreprise, sur la zone artisanale de L’Argentière-la-Bessée. Il est inscrit au registre de la Chambre de métiers des Hautes-Alpes.

Retrouvez chaque semaine, sur le site internet de TPBM et dans la version papier, nos portraits d'artisans de la région, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de PACA. Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnement (à partir de 20€/an).





Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide