Fermer la publicité

La Société du canal de Provence rénove le barrage de Bimont

le - - Chantiers

La Société du canal de Provence rénove le barrage de Bimont
W. Allaire - les travaux du barrage de Bimont vont durer deux ans.

La Société du canal de Provence (SCP) mène actuellement un important chantier de rénovation pour offrir un lifting au barrage de Bimont, près d'Aix.

Le groupement Demathieu-Bard Construction (Aix) et Spie Fondations (Cergy, Val-d'Oise) va réaliser les travaux de rénovation et de drainage de la fondation du barrage de Bimont sur la commune de Saint-Marc-Jaumegarde, au nord-est d'Aix-en-Provence. Le marché d'un montant de 5,472 millions d'euros HT est l'un des points clefs de la cure de jouvence de cet ouvrage instiguée par la Société du canal de Provence (SCP) à l'été 2016 (montant global de l'investissement : 20 M€ entièrement financé par la SCP). Les deux entreprises vont notamment reprendre les fissures et les joints ainsi que les tirants d'ancrage de ce barrage voûte construit dans l'immédiat après-guerre avec les crédits du plan Marshall. Après drainage de la fondation, elles procèderont à la pose d'une géomembrane d'étanchéité sur la rive droite de l'ouvrage.

« Le lifting de Bimont vise à remédier à des fissures liées au gonflement du béton apparues sur la rive droite du barrage au lendemain de sa mise service en 1952 », explique Catherine Casteigts, conductrice de l'opération de rénovation de l'ouvrage au sein de la SCP. Ce phénomène, causé par l'utilisation d'un ciment inapproprié lors de la construction de l'ouvrage, contraignait en effet la SCP à en limiter la capacité de stockage depuis 1982 (14 millions de mètres cubes au lieu de 25 millions). Les travaux, d'une durée de deux ans (de l'été 2017 à l'été 2019), permettront de redonner au barrage sa pleine capacité : « Une fois le plan d'eau vidangé, nous reboucherons les fissures pour neutraliser les effets du gonflement, puis nous poserons une membrane étanche sur le parement amont de l'ouvrage ainsi qu'une voile de drainage en aval afin d'éviter les surpressions », précise Catherine Casteigts.

Un barrage voûte à double courbure

Bimont est un barrage voûte à double courbure s'appuyant sur les rives. Il est constitué de 15 plots, et atteint une hauteur de 87,50 mètres pour une longueur en crête de 180 mètres. Son épaisseur est de 17,40 mètres au pied et de 4,30 mètres en crête, pour un volume total de béton d'environ 150 000 mètres cubes.

L'ouvrage retient les eaux de l'Infernet, issues du ruissellement de la face nord du massif de Sainte-Victoire, mais il est en fait principalement alimenté par une conduite souterraine artificielle amenant l'eau du Verdon par le canal de Provence.

Bimont constitue une réserve de sécurité pour l'alimentation en eau de plusieurs communes de la région aixoise et l'irrigation de 8 000 hectares. Il alimente également la zone industrielle de la vallée de l'Arc, la centrale thermique de Gardanne et les villes d'Aix et Marseille (pour environ 30 % de leur consommation). Le barrage a aussi une fonction d'écrêteur de crues et enfin de production d'électricité grâce à deux microcentrales.

Parallèlement à la cure de jouvence du barrage de Bimont, la Société du canal de Provence (SCP) a lancé le chantier de rénovation de l'aqueduc de Saint-Bachi à Rians, dans le Haut-Var. L'article est à lire dans le numéro 1198 de TPBM (parution le 6/09/2017).




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide