Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

La Roue gagne du terrain

le - - Entreprises

La Roue gagne du terrain
M. Kasprzak - Depuis le début, 202 300 Roues ont circulé sur l'ensemble du territoire de la monnaie locale

Le moyen de paiement complémentaire séduit de plus en plus de professionnels et de particuliers dans le Vaucluse, mais aussi en Provence.

Et si pour payer son pain, ses fruits et légumes, ou des travaux de bricolage, on tendait en toute légalité des billets qui ne sont pas des euros ? Depuis 2012, c’est possible grâce à la Roue, une monnaie locale complémentaire créée dans le Vaucluse par l’association Système d’échanges pour vitaliser l’économie en Vaucluse (Seve 84) et qui a gagné d’autres territoires de la région Paca comme Marseille et ses alentours, le pays salonais, les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, et depuis peu Aix-en-Provence comme Arles. « Nous sommes la seule monnaie locale à fonctionner avec plusieurs associations sur plusieurs départements encadrées par une fédération, souligne Anne Demichelis, seule salariée de l’association. C’était le souhait des fondateurs afin que la Roue ait un impact économique suffisant. »

L’idée d’une monnaie alternative est née après la crise financière liée aux subprimes en 2008. « Une quinzaine de citoyens s’est demandée quelle solution mettre en place pour arrêter de nourrir ce système monétaire qui nous détruisait, explique Anne Demichelis. C’est ainsi que nous avons croisé le chemin de la monnaie locale. » Après deux ans de préparation, les premiers billets de la Roue sont mis en circulation le 1er janvier 2012.

« Un imprimeur basé à Pernes-les-Fontai​nes qui avait toujours rêver d’éditer de la fausse monnaie - même si la Roue est authentique ! - a imprimé gratuitement une première salve de billets pour un montant global de 157 000 Roues », poursuit la chargée de mission.

A ces premiers billets de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 Roues, colorés en bleu, vert, jaune, violet et rouge, en parité avec l’euro (1 euro = 1 Roue) sont venues s’ajouter 130 000 nouvelles Roues l’an dernier, avant une nouvelle impression le mois prochain. Depuis le début, 202 300 Roues ont circulé sur l’ensemble du territoire de la monnaie locale, dont 101 000 seulement sur l’année 2016. « Il y a donc une accélération très nette de l’utilisation de la Roue », se réjouit Anne Demichelis.

150 professionnels en Vaucluse​, 400 en Paca

« Au début, ça a été très dur, on me demandait sans cesse quel était l’intérêt et si c’était légal. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus facile », confirme Pascale Reder, animatrice du groupe local du Grand Avignon et adhérente professionnelle. La bénévole, chargée de convaincre les commerçants, artisans et professions libérales de rejoindre le réseau, vient de réaliser une entrée remarquée dans les halles de la cité des Papes en faisant tomber dans l’escarcelle de la Roue quatre enseignes en seulement deux jours.

« Plus les professionnels se mettent à la Roue, plus les particuliers vont suivre », résume-t-elle.

La Seve 84 compte maintenant 150 professionnels pour 300 particuliers, tandis que le territoire de la Roue enregistre environ 400 professionnels et 1 200 adhérents. Pour faire partie du réseau, il suffit d’adhérer à l’association en signant une charte et de troquer ses euros contre des Roues dans les bureaux de change. Les euros sont ensuite placés à la Nef, une coopérative financière qui propose des solutions d’épargne et de crédit, et permettent d’accompagner des projets ayant une utilité sociale, économique, écologique et culturelle. Ainsi, la Nef a par exemple soutenu la transformation d’une exploitation avicole biologique à L’Isle-sur-la-Sorgue et l’implantation d’une micro-crèche s’inspirant des principes de Montessori à Entraigues-sur-la-Sorgue grâce à des prêts de respectivement 25 000 et 60 000 euros.

Le moyen de paiement complémentaire bénéficie du soutien de la Chambre régionale de l’économie sociale  et solidaire Provence-Alpes-Côte d’Azur (Cress Paca) et des collectivités locales. La région Paca a financé deux opérations : « la Roue en plus », qui permet d’obtenir 21 Roues pour 20 euros échangés, et le passeport citoyen, testé à Apt au cours de l’année 2017 auprès de 300 personnes, qui encourage les éco-gestes en les rétribuant en Roues à hauteur de 100 euros.

« Notre but est d’augmenter le nombre de Roues en circulation, c’est autant d’argent qui ne nourrit pas ce système monétaire destructeur, conclut Anne Demichelis. Notre objectif ultime est d’avoir une influence sur le développement du territoire. » Le Grand Avignon a d’ailleurs commandé une étude prospective sur l’impact de la Roue comme outil de développement local.




Esther Griffe
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide