Fermer la publicité

La nouvelle base héliportée d'Avignon accueille les équipes RTE

le - - Entreprises

La nouvelle base héliportée d'Avignon accueille les équipes RTE
D.R. - La base héliportée RTE sur l'aéroport d'Avignon-Provence.

Sur un terrain de trois hectares, un bâtiment évolutif de 11 650 m2 est sorti de terre. Il est destiné aux services héliportés de RTE qui exploite une flotte de 11 hélicoptères provenant de six bases en France. Explications.

Dix-sept millions d'euros HT ont été investis dans ce projet de création d'une base héliportée du groupe RTE* et de sa filiale Airtelis sur l'aéroport d'Avignon-Provence. Les travaux ont duré de mai 2016 à juillet 2017 et les 90 personnes qui travailleront quotidiennement sur le site commencent à occuper ces locaux flambants neufs. La surface de plancher représente 11 650 m2 dont 2 717 m2 de bureaux et 8 930 m2 pour la division travaux, le stationnement et le pôle aéronautique.

Ici, différentes missions sont envisagées comme la réalisation des opérations héliportées, la promotion d'une expertise aéronautique, le développement des méthodes et des moyens spécifiques pour la maintenance et l'adaptation du réseau de transport.

« Le campus s'organise autour de trois pôles - les activités de maintenance liées aux hélicoptères, les travaux en atelier et les activité tertiaires - répartis en deux bâtiments imbriqués en L. Face à la piste, le premier abrite les aéronefs, tandis que le second, du côté de la voie d'accès, comprend le pôle tertiaire et la division travaux. A travers leurs portes vitrées coulissantes de douze mètres de hauteur, les halles offrent d'éminentes vitrines aux activités aéronautiques qui s'y déroulent. Le campus comprend également des espaces non construits mais non moins essentiels : une aire d'essai reliée aux pistes pour les hélicoptères, un stationnement pour le personnel et les visiteurs, et une aire de livraison », explique l'agence d'architecture et d'urbanisme Kardham Cardete Huet Architecture Sud-Est

La pluralité d'espaces

Kardham Cardete Huet Architecture Sud-Est décrit l'esprit que l'agence a voulu donner à cette nouvelle base héliportée de RTE. « L'accès principal du campus se fait par son patio dont la vocation est triple : desservir les différents espaces du programme, contredire la minéralité du site par une végétation dense et offrir un lieu de rassemblement privilégié aux salariés. C'est l'architecture qui donne aux différentes fonctions du campus leur unicité, englobant la pluralité d'espaces dans un volume unifié aux angles arrondis. Les façades sont couronnées d'un bandeau métallique en titanium gris qui enlace
la totalité du bâtiment. Le campus ajoute à ses ambitions de productivité et de visibilité une haute exigence environnementale. Le bâtiment mise sur une parfaite isolation de ses volumes et sur la géothermie : le rafraîchissement et le chauffage sont assurés durant une partie de l'année grâce à cette technologie. »

Une vitrine

Le maître d'ouvrage, RTE, a désigné Bouygues Bâtiment Sud-Est comme mandataire, Kardham Cardete Huet Architecture Sud-Est comme maître d'œuvre. Les bureaux d'études qui ont participé à la réalisation de cette nouvelle base héliportée sont TPF Ingénierie, Lasa**, EODD Ingénieurs Conseils. « Nous nous sommes attachés à créer un lieu propice aux services et travaux héliportés ainsi qu'une vitrine pour les activités de surveillance, d'entretien et de construction de lignes électriques à haute et très haute tension, en France et à l'international. L'agence a livré un bâtiment sur mesure, industriel mais ouvert au public, entre espace technologique et showroom », souligne Kardham Cardete Huet Architecture Sud-Est.

Ici, 37 entreprises vont travailler en sous-traitance avec RTE dont 18 provenant de la région Paca.

* Réseau de transport d'électricité.

** Laboratoire d'application des sciences acoustiques.




Alain RICCI
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide