Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

La fondation Logirem, un amour de vingt ans

le - - Entreprises

La fondation Logirem, un amour de vingt ans
Fondation Logiram - La fondation Logirem a fêté ses vingt ans et la nouvelle année par des spectacles évocateurs des actions qu'elle mène en faveur de la culture.

Cette fondation d'entreprise dédiée à la culture dans les cités poursuit ses actions pour mieux vivre ensemble.

La fondation d'entreprise Logirem du bailleur social éponyme qui s'est donné pour mission d'essaimer de la culture dans les cités marseillaises où ce dernier est présent, a fêté récemment ses vingt ans au cours d'une cérémonie de vœux représentative de ce qu'elle entreprend depuis sa création. Outre le surgissement de chevaux et de leurs cavaliers (ceux du théâtre du Centaure) entre les tables de la salle où se tenait le buffet, le personnel de Logirem et ses partenaires invités, ont ainsi eu droit notamment à de la danse contemporaine ou encore à un concert des jeunes violonistes de l'école des Calanques de la cité de La Cayolle, une action en milieu scolaire de sensibilisation à la pratique de cet instrument que la fondation soutient également. Celle-ci devrait être d'ailleurs aussi prochainement lancée à l'école de la cité Bellevue, à Saint-Mauront, dans l'un des arrondissements les plus pauvres de France.

« Mieux vivre ensemble »

Les collaborateurs de l'entreprise d'habitat social ont par ailleurs pu également témoigner, au cours de cette soirée festive, de l'intérêt porté à ces projets d'offre culturelle visant, in fine, ainsi que le rappelle la responsable de la fondation, Pascale Sasso, « au mieux vivre ensemble des habitants » concernés. Ainsi devenue spécialiste en quelque sorte de la résidence artistique dans les grands ensembles en difficulté de la cité phocéenne (La Bricarde, La Castellane, Fonscolombes…), la fondation Logirem ne déroge pas à la règle mais invite cette année pour ses 20 ans et dans le cadre de MP 2018, un artiste à prendre ses quartiers cette fois à son siège social et dans ses propres agences. Architecte de formation et designer, Olivier Vadrot*, qui vient de Beaune, en Bourgogne, va ainsi s'immerger jusqu'en juin auprès des collaborateurs du bailleur social avec pour objectif de produire une œuvre artistique qui prendra place alors au siège social de l'entreprise, boulevard National, à Marseille. Pour sa mission, la fondation dispose d'un budget annuel de 190.000 euros, amputé désormais de la subvention de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur qui l'a supprimée.

* Auteur en particulier d'œuvres de dimension quasi-architecturale comme le Kiosque électronique (2004), version contemporaine revisitée du kiosque à musique, ou plus récemment, du Circo minimo (2012), gradin escamotable destiné à la lecture publique dans les parcs et jardins.




Jean Philippe PIERRAT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide