Fermer la publicité

La Fédération du BTP tournée vers demain

Vaucluse le 24 juillet 2017 - Alain RICCI - Organisations professionnelles

La Fédération du BTP tournée vers demain
A. Ricci - L'assemblée générale du BTP de Vaucluse.

L'assemblée générale de la Fédération du BTP de Vaucluse a consacré du temps à l'évolution de la filière face à la transition numérique et aux nouveaux modes de management à adopter face aux générations X et Y.

Comme toute assemblée générale, l’heure est au bilan de l’activité… Et le BTP se porte un peu mieux dans le département. « La reprise de l’activité est confirmée, mais encore à un niveau de prix trop bas », souligne Jean-Yves Chemin, président de la Fédération du BTP de Vaucluse. Les chiffres sont là : + 13 % de mises en chantier à fin avril 2017 en un an, + 9,7 % de production de béton prêt à l’emploi, + 2,2 % de salariés du BTP (+ 5 % si l’on compte les intérimaires). De grands travaux vont tirer le secteur dans le département : le tramway du Grand Avignon, la LEO (Liaison Est-Ouest), la déviation d’Orange et la rénovation urbaine à Avignon, Carpentras, Cavaillon, Orange. « Concernant l’emploi, oui la tendance s’est inversée, mais il devrait encore mieux se porter. Le fléau du travail illégal limite les effets de la croissance de l’activité. Nous ne resterons pas inactifs », insiste Jean-Yves Chemin. Et d’ajouter : « L’emploi, c’est aussi la formation et l’insertion des jeunes. Les clauses d’insertion doivent se généraliser ou s’ouvrir à l’apprentissage. »

Concernant les activités auprès de ses adhérents, la Fédération du BTP de Vaucluse entend poursuivre son accompagnement pour la formation continue et compléter son offre juridique en mettant en place un service de recouvrement des créances. La fédération s’est fixée aussi un objectif chiffré : atteindre les 700 adhérents dans les cinq prochaines années grâce à un développeur.

Transition ​numérique et générations X, Y, Z

Bref, la Fédération du BTP de Vaucluse se prépare aux lendemains qui chantent… Mais qu’en est-il de ses entreprises adhérentes ? « L’entreprise demain, comment s’y préparer ? » : c’est toute la question à laquelle les intervenants ont tenté de répondre.

Internet, les outils intelligents, le big data, l’intelligence artificielle, la robotique, les imprimantes 3D, les drones, la réalité augmentée, le BIM* etc. : la transition numérique est partout dans les métiers du BTP. « C’est une révolution. Cela modifie les comportements et les modèles économiques : les relations commerciales via les plates-formes de mise en relation, l’économie collaborative, l’économie circulaire et le développement d’une économie de l’usage plus que de la propriété », souligne Jérôme Vial, directeur de la stratégie et des projets réseaux de la Fédération française du bâtiment (FFB).

Le BTP vit actuellement une double rupture : la révolution numérique donc, mais également l’arrivée dans le monde du travail de nouvelles générations, les générations X, Y et Z** qui remplacent dans les entreprises les enfants du baby-boom. « Pour ces nouvelles générations, on constate une modification des comportements avec un rapport au temps différent, un rapport au travail différent, un rapport à l’autorité différent et un rapport à la vie différent », souligne Sonia Desmarchelier-Levillain, consultante en organisations et management du cabinet Travailler & manager autrement. Ces générations exprimeraient des besoins - l’autorité, le cadre, le contact direct - et des attentes - le sens, l’équité et l’autonomie.

* Building Information Modeling.
** La génération X désigne les personnes qui sont nés entre 1965 et 1980, la génération Y englobe les personnes nées entre 1980 et l’an 2000 et la génération Z désigne les personnes nées entre 1995 et 2010.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide