Fermer la publicité

La CCI de région va éditer le livre blanc de la filière maritime

Bouches-du-Rhône le 27 juillet 2017 - Frédéric DELMONTE - Dossiers

La CCI de région va éditer le livre blanc de la filière maritime
F. Delmonte - Le trafic avec la Corse est une activité importante pour les trois grands ports de la région.

La Chambre de commerce et d'industrie de région Provence-Alpes-Côte d'Azur (CCIR Paca) va rédiger un livre blanc sur la filière maritime pour rappeler son importance et mettre en avant les infrastructures à développer.

Croisière, fret, yachting… A travers un livre blanc de la filière maritime en Paca, la Chambre de commerce et d’industrie de région Provence-Alpes-Côte d’Azur (CCIR Paca) va lancer un diagnostic de l’ensemble de l’activité, aussi bien maritime que fluviale avec le Rhône. En Paca, la filière maritime représente 126 000 emplois directs et indirects, soit 46 000 de plus qu’en Bretagne, par exemple, selon une étude de 2015 de l’Insee. Avec ses 2 000 km de littoral, 32 % des ports français de plaisance et 39 % des places de port français, notre région a des atouts.

C’est pour cette raison que la CCIR Paca entend « fournir un document de référence pour approfondir une réflexion sur cette filière » a rappelé Laurence Cananzi, élue de la CCI du Var, lors de l’assemblée générale de la CCI de région à Aix le 29 juin.

L’objectif du livre est de quantifier la place de cette activité en Paca et d’en « souligner les enjeux de développement » pour dynamiser cette filière qui ne peut être délocalisée. La CCI de région entend « être force de proposition envers la politique de la région sur les filières stratégiques et celle du nouveau Conseil de coordination interportuaire et logistique Méditerranée Rhône Saône* ». La chambre consulaire veut « faire prendre conscience de l’importance de cette filière régionale et renforcer des synergies entre des acteurs pour devenir un moteur de la croissance bleue régionale ». Sur ces questions, la CCIR Paca se veut légitime. Son réseau gère quatre ports de commerce qui représentent 2,7 millions de passagers et 2,5 millions de tonnes de fret par an.

45 000 emplois ​au port de Marseille-Fos

Invité à s’exprimer à l’assemblée générale de la CCI de région en tant que président du Club de la croisière Marseille Provence, Jean-François Suhas (également élu de la CCI Marseille Provence) a rappelé l’importance de l’activité croisière pour la région et Marseille, en particulier. « Le port de Marseille-Fos représente autour de 45 000 emplois directs et indirects » a souligné Jean-François Suhas.

Ce dernier a rappelé que la Paca « se situe dans un triangle d’or entre Gênes, Marseille et Barcelone où 80 % des yachts de plaisance sont présents ». Ce qui génère une activité de réparation et de construction importante.
L’activité maritime ne concerne pas que la croisière et pour qu’il y ait une activité maritime, il faut aussi un « arrière-port » et des « infrastructures ». « Il y a une bataille de la logistique et des transports à mener » a expliqué le président du Club de la croisière. Les ports du nord de l’Europe l’ont compris il y a une trentaine d’années.

* Son périmètre couvre quatre régions : Provence-Alpes-Côte d’Azur, Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Occitanie.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide