Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Gerard Wijbrandts, l'architecture avec une touche néerlandaise

le - - Architecture

Gerard Wijbrandts, l'architecture avec une touche néerlandaise
A. Ricci - Gerard Wijbrandts devant les travaux de la maison de Rachel Joyce.

Avec plus de 175 projets à son compteur en France, l'architecte néerlandais Gerard Wijbrandts poursuit sa carrière au pied du mont Ventoux. Reportage.

Il est des décors qui donnent l'inspiration. Le géant de Provence est l'un d'eux, majestueux, géométrique, sauvage qui incite les habitants qui s'installent à ses pieds à tourner les pièces de leur maison ou à y faire des ouvertures pour pouvoir le contempler. Gerard Wijbrandts a disposé son cabinet d'architecte face au mont Ventoux. Arrivé en France en 2001 en provenance des Pays-Bas, il réalise des projets neufs ou de restauration. Maisons individuelles, hôtels, campings, commerces, Gerard Wijbrandts est multicarte. Il atteint un chiffre d'affaires de 100 000 euros en moyenne chaque année et s'appuie sur une clientèle française à 70 % et belge ou anglaise pour le reste.

C'est d'ailleurs pour une cliente d'outre-Manche qu'il réalise actuellement l'extension d'une maison de 90 m2 pour un budget de 225 000 euros. Les travaux, qui ont démarré en septembre, devraient être livrés en août 2018. Pour cette dernière, il fallait du silence et une vue imprenable sur le mont Ventoux. En effet, la propriétaire des lieux n'est autre que l'écrivaine à succès Rachel Joyce, auteur de « Deux secondes de trop », « La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry » ou encore « La lettre de Queenie ».

Un style et un château

Quelques kilomètres plus loin, à Caromb, Gerard Wijbrandts a conçu la maison de Didier Charon, viticulteur depuis 1995. Quatre cent mille euros ont été nécessaires pour réaliser les 185 m2 de la maison et les 200 m2 de hangar. « J'ai voulu un style architectural en harmonie avec les bâtiments existants dans le hameau », souligne l'architecte.

« J'aime l'ancien mixé au contemporain, poursuit-il. Le métier d'architecte est un mélange de technique et d'artistique. » C'est ce qu'il a voulu pour la rénovation du château Ferrassières, situé entre Sault et Montbrun-les-Bains (Drôme). Il a fallu rénover 1 412 m2 existants et construire 700 m2. Le maître d'ouvrage Château des Gipières Promotions a déboursé 2 millions d'euros pour réaliser une extension en verre et une piscine intérieure alimentée par de l'eau thermale. La résidence comporte désormais 21 appartements, dont deux studios, cinq appartements T2 classiques et 14 T2 spacieux.




Alain RICCI
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide