Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Fédération BTP des Hautes-Alpes : Stéphane Scarafagio toujours sur la même dynamique

le - - Organisations professionnelles

Fédération BTP des Hautes-Alpes : Stéphane Scarafagio toujours sur la même dynamique
I. Cambos - Stéphane Scarafagio a été réélu à la tête de la FBTP 05.

Jeudi 23 novembre, réunis en conseil d'administration, les 35 représentants des neuf chambres syndicales composant la fédération du BTP des Hautes-Alpes ont réélu l'embrunais Stéphane Scarafagio à la présidence. Ce dernier va poursuivre et étoffer le programme initié lors de son premier mandat.

« Il y a trois ans, j'ai présenté un projet global pour notre département, prenant en compte l'humain et les générations futures. Il est important de construire ensemble l'avenir. L'aménagement du territoire se doit de rassembler le monde économique et le monde politique », indique Stéphane Scarafagio, réélu à la tête de la FBTP 05 le 23 novembre.

Courant 2015, il crée l'association PHARE « Pour les Hautes-Alpes réussir ensemble », qui regroupe les acteurs économiques et travaille à faciliter l'émergence de projets structurants pour le territoire. Dernièrement, Stéphane Scarafagio a donné naissance à Batipolis, un centre de formation à Micropolis, avec une salle de conférence de plus de 150 places.

Formation et jeunes générations

« Ce second mandat va se poursuivre sur la même dynamique. Il est important de porter un discours visionnaire vis-à-vis des générations futures. Que sera notre département dans 20 ans ? On est aujourd'hui capable d'avoir un discours vrai, clair et bienveillant. Les métiers évoluent, mais nous aurons toujours besoin de la main de l'homme. Ce n'est pas anodin si le BTP est la première fédération française. Pour moi le modèle artisanal n'est pas mort. L'Humain est au centre de nos préoccupations, nous devons être attentifs à la fracture territoriale et sociologique », poursuit-il.

Stéphane Scarafagio est un défenseur des Hautes-Alpes, il croit en leur capacité à rebondir et à leurs nombreux atouts. C'est pourquoi il s'engage dans ses mandats : « Ils font ressortir ce qu'il y a de meilleur en moi, ils me construisent. Je suis aussi devenu plus curieux, c'est la fonction qui fait l'homme ».

Un bureau restreint et intéractif

Pour les trois années à venir, il a souhaité un bureau restreint pour plus d'interactivité. Il est composé de neuf membres renouvelés, alors que le précédent en comptait 15. L'un des premiers chantiers sera un sommet de l'immobilier. « J'ai mesuré combien nous manquions de données chiffrées sur le département. Nous en avons besoin pour défendre nos dossiers » analyse le président.

Il va s'engager sur le volet formation en faisant de Batipolis, opérationnel dès 2018, un véritable campus. « Il nous faut retrouver le chemin de la jeunesse. Il est indispensable de valoriser nos métiers, connaître leurs évolutions technologiques, favoriser un travail de proximité avec les élèves et leurs parents et instaurer plus de passerelles avec le monde de l'entreprise », conclut le président.




Isabelle CAMBOS
Journaliste

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide