Fermer la publicité

Fabrice Menc : des sirops bio 100 % naturels

le - - Artisanat

Fabrice Menc : des sirops bio 100 % naturels
H. Saveuse - La petite entreprise compte aujourd'hui 36 références différentes et elle produit en moyenne 25 000 bouteilles par an.

Parce qu'il voulait avoir une bonne raison de se lever le matin, Fabrice Menc a quitté le confort du salariat pour monter son entreprise. Depuis 2006, il concocte une gamme de sirops biologiques aux goûts originaux.

Tout commence en avril 2006 où lassé par son activité de commercial et de chargé de clientèle dans le domaine des assurances (Groupama), Fabrice Menc prend la décision de tout quitter. A presque 40 ans et après avoir passé un certificat de spécialisation en production et en transformation de Plantes à parfum, aromatiques et médicinales (PPAM), il s'installe dans un petit local à Sisteron. Dans un premier temps, sa gamme de sirops est exclusivement constituée de baies sauvages qu'il récolte au gré de ses promenades.

En 2010, Nathalie, sa femme, le rejoint dans l'aventure, elle devient son associé. Le couple installe son activité dans un atelier relais de 450 m2, propriété de la communauté de communes de Haute Provence* dans la zone d'activités économiques de Pitaugier à Mane, à seulement quelques mètres de l'entreprise Oliviers & Co**. Depuis, Fabrice et Nathalie Menc, à la tête de leur entreprise « Cueilleur de douceurs », ont décidé d'étendre leur gamme et ils achètent aujourd'hui 85 % leurs matières premières.

Désormais, la petite entreprise compte 36 références différentes et elle produit en moyenne 25 000 bouteilles par an. La production est limitée et elle est distribuée dans les boutiques bio du département, une confidentialité assumée par les patrons de cette petite entreprise.

« Aujourd'hui, nous vendons un produit bien élaboré. Nous n'utilisons pas d'arômes ajoutés et nous partons de matières végétales brutes. Notre force, par rapport aux industriels, c'est d'utiliser de meilleures matières premières. C'est une véritable satisfaction », précise Fabrice Menc.

Le réseau des saveurs et des senteurs

Installé au cœur du réseau des saveurs et des senteurs, et sur la route éponyme, « Cueilleur de douceurs » bénéficie du soutien sans faille d'un réseau d'entreprises. « Lors de notre installation, nous avons bénéficié du soutien de l'entreprise Terre d'oc, qui nous a très vite fait confiance et qui nous a permis de développer une gamme en partenariat. Nous avons créé des sirops à base de leur gamme de thé. Autre exemple, notre ligne de remplissage est au bout du rouleau, et à l'occasion de discussions et d'une visite d'entreprise chez Agro'Novae, "Les Comtes de Provence"*** nous ont proposé de nous dépanner momentanément en nous prêtant une cuve. Ce réseau est un soutien précieux. » Un réseau qui permet aussi à Fabrice Menc de mettre en pratique sa passion du process. « Ce qui me plaît, c'est d'avoir de nouvelles techniques d'extraction, de nouvelles recettes, de nouveaux défis aussi. »

De l'infusion à la fermentation

En 2016, l'entreprise, soutenue par la plateforme Initiative Haute-Provence, lance un appel aux dons via une plateforme de crowdfunding (Bulbintown) pour développer une nouvelle activité de brasserie. Elle demande 5000 € et en récolte 11 000 €. Mais la mise en route est longue. « Nous n'avons pas choisi une solution clé en main, le processus est résolument plus long » se désole Fabrice Menc. Il poursuit : « Aujourd'hui, il reste entre 5 à 10 % de la brasserie à terminer ».

D'ici cet hiver, Fabrice et Nathalie Menc espèrent lancer leur activité de brasserie et créer une activité viable et pérenne qui leur permettrait d'embaucher un salarié. Les recettes sont d'ores et déjà élaborées et elles devraient faire référence à la Provence profonde en s'appelant la Jobastre ou encore la Balèze.

* Elle a fusionné le 1er janvier dernier avec la communauté de communes du Pays de Banon pour former la communauté de communes Haute-Provence Pays de Banon.
** Société spécialisée dans la sélection et la vente d'huiles d'olive haut de gamme et ses produits dérivés.
*** Agro'Novae est une manufacture agroalimentaire familiale. Implantée à Peyruis, près de Manosque, elle est spécialisée dans la transformation de fruits. Elle est connue sous ses marques « Les Comtes de Provence », qui commercialisent cinq types de produits à tartiner (confitures, compotes, marmelades, miels et aides culinaires tartinables), et « Les Confituriers de Haute Provence ».

Retrouvez chaque semaine, sur le site internet de TPBM et dans la version papier, nos portraits d'artisans de la région, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de PACA. Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnement (à partir de 20€/an).



Hélène SAVEUSE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide