Fermer la publicité

Développement en ligne de mire à l'aéroport Toulon Hyères

le - - Entreprises

Développement en ligne de mire à l'aéroport Toulon Hyères
Vinci Aéroport - A compter du 25 mars, une liaison, opérée par Hop ! Air France, sera ouverte entre Toulon Hyères et Paris-CDG

L'ouverture d'une ligne Toulon/Paris-Charles-de-Gaulle sur la plate-forme hyéroise est un gage de confiance et de montée en puissance appréciée par Vinci Airports et les acteurs économiques du territoire, comme le confirme Laurence Herbs, la directrice de l'aéroport.

TPBM : Depuis quand et dans quel contexte Vinci Airports a pris la responsabilité de l'aéroport de Toulon Hyères ?
Laurence Herbs :
Vinci Airports a repris la gestion de l'aéroport en avril 2015 sous convention de service public pour 25 ans, c'est-à-dire jusqu'en 2040, dans le contexte d'appel d'offres de l'époque.

Comment situez-vous l'activité ?
Nous avons stabilisé le trafic autour de 500 000 passagers par an en essayant de consolider l'existant, puis de monter en puissance sur les lignes saisonnières notamment, à la faveur de 30 000 sièges supplémentaires, ce qui nous permet d'enregistrer globalement des compagnies et destinations à la hausse. La légère progression que nous devrions constater fin 2017 sera bien supérieure l'année prochaine compte tenu des dernières évolutions. En l'occurrence la ligne régulière avec Copenhague (Danemark) concernant deux voire trois fréquences hebdomadaires entre le 21 avril et le 20 octobre, et, bien entendu, l'annonce majeure ces derniers jours de l'ouverture d'une liaison entre Toulon Hyères et Paris-Charles-de-Gaulle opérée par Hop ! Air France à compter du 25 mars 2018, à raison de deux vols quotidiens. Ce sont 110 000 sièges supplémentaires qui arrivent à destination de Roissy, ainsi qu'une couverture plus soutenue de cette compagnie sur Paris-Orly* (+ 6 %). Il convient de parler d'offres de sièges plutôt que de certitudes de fréquentation, sachant que des passagers d'Orly vont peut-être se rabattre sur Charles-de-Gaulle. En outre, notre taux de remplissage est de 78 % sur l'aéroport, ce qui est très important pour que les compagnies maintiennent leur vol, pour lancer une nouvelle ligne et montrer de la confiance.

Quelle est la valeur ajoutée de la nouvelle ligne avec Paris-Charles-de-Gaulle ?
Cela constitue une plus large et plus grande ouverture sur le monde, sur des connexions internationales, vers les capitales d'Europe et les vols transversaux en France, avec 60 destinations en correspondances. L'ambition de départ de Vinci Airports était justement d'être connecté à un hub. En termes d'impact, la valeur ajoutée est aussi évidente pour les entreprises du Var, pour l'attractivité du territoire, pour le tourisme. Faciliter les déplacements est la clé d'une meilleure dynamique dans un bassin économique, en l'occurrence le premier département touristique de l'Hexagone hors Ile-de-France.

Quid des aménagements et autres développements au sein de l'aéroport ?
Nous avons lancé plusieurs opérations dès la reprise de l'aéroport, refait la signalétique aux couleurs de Vinci Airports, déployé de nouveaux services afin de le rendre plus accessibles et faire en sorte que le temps d'attente soit privilégié. Par exemple en rendant le wifi gratuit et illimité. Nous avons travaillé aussi dans le sens de l'amélioration avec nos partenaires « extra aéronautique » que sont les commerces et les loueurs, rénové complètement l'espace restauration de l'aérogare et la salle d'embarquement. Nous nous organisons également pour faciliter la présence du voyageur d'affaires. Nous possédons deux salles de réunions en location avec vue sur les pistes dans le cadre du développement d'un segment séminaires ouvert à toutes les entreprises, de même que l'aérogare se prête à l'événementiel divers, y compris des lancements de produits, des expositions de voitures, des tournages de films. Enfin, nous avons repris en interne l'activité aviation d'affaires. Nous accueillons des vols privés à la demande, en particulier dans le monde de l'entreprise, ce qui est très porteur…

* La ligne Paris-Orly comptait 390 000 passagers annuels en 2016, avec une tendance similaire en 2017.




Olivier REAL
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide