Fermer la publicité

BTP Var : 16,5 millions d'euros pour l'apprentissage

Var le 09 juin 2017 - Olivier REAL - Collectivités territoriales

BTP Var : 16,5 millions d'euros pour l'apprentissage
D.R. - Serge Ramonda, Philippe Donat, Jean-Jacques Castillon, Yannick Chenevard et Renaud Muselier

L'annonce par le président de la région, Renaud Muselier, le 7 juin dernier, de la création d'une offre de formation par apprentissage à Draguignan, en lien direct avec le CFA de la Grande Tourrache à Toulon, qui sera rénové, est pour la profession une bonne nouvelle, attendue depuis 11 ans.

Pour des noces de mariage, 11 ans seraient du corail, ces récifs arborescents aux couleurs chatoyantes qui se meuvent au fil de l’eau. Après 11 ans d’attente, l’état d’esprit des professionnels du BTP est moins à la poésie contemplative qu’à la satisfaction pragmatique et vigilante. L’officialisation par Renaud Muselier, président du conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, en accord avec BTP CFA Paca*, de la création en Dracénie d’une antenne du CFA de la Grande Tourrache (Zone industrielle de Toulon-Est) dédiée à la formation par l’apprentissage est incontestablement une bonne nouvelle. Il s’agira de former « les futurs professionnels du secteur de la construction dans les domaines novateurs de l’efficacité énergétique, de l’économie et de la construction, en lien avec l’Opération d’intérêt régional "Energies de demain" avec des diplômes de niveau 3 et plus. Ce CFA permettra une amélioration de la couverture territoriale de l’offre de formation au bénéfice du nord-est du département du Var, et une parfaite complémentarité des spécialités de formation. »

Un CFA pour 150 apprentis

Les nouveaux locaux seront construits sur le terrain mis à disposition par la communauté d’agglomération dracénoise que préside Olivier Audibert-Troin, réservé à cet effet il y a 11 ans par l’ancien maire de Draguignan Max Piselli, soit 16 000 m2 avec possibilité d’extension de 5 000 m2. Le nouveau CFA sera en effet configuré pour 150 apprentis (le double à terme). Celui de la Grande Tourrache, édifié en 1976, fera l’objet d’une rénovation en profondeur de ses locaux d’enseignement. Investissement total, 16,5 millions d’euros, dont 11 millions d’euros à Toulon (financement à 50/50 entre la région et BTP CFA Paca), et 5,5 millions à Draguignan (financement à 80 % par la région et 20 % par BTP CFA Paca).

Un projet attendu depuis longtemps

A l’époque de l’émergence de ce dossier, le président actuel de la Fédération du BTP du Var (FBTP 83), Jean-Jacques Castillon, était responsable de la délégation territoriale de Draguignan. Il a donc suivi de près les évolutions de cette affaire, aux côtés de ses prédécesseurs, Serge Ramonda et Philippe Donat. « Ce dossier fait à peu près 11 cm, soit un cm de plus par an, sachant que depuis 2006, date de l’apparition du projet suite à des études de besoin d’une part, d’usure et  d’inadéquation des équipements du CFA de Toulon d’autre part, nous avons constaté à regret les nombreux atermoiements. En fait, avant chaque élection il y avait un grand pas en avant, suivi de deux pas en arrière pour des raisons d’oppositions politiques essentiellement. De quoi faire douter nos instances de formation et l’ensemble des professionnels sur la possibilité d’aboutir un jour. Sauf que nous avons tenu bon. »

« Bénéfique pour l'emploi et l'économie »

Et le président de la FBTP 83 de poursuivre : « Ce temps long a permis conjointement d’affiner le projet, de le dimensionner par rapport à la réalité du marché, tout en anticipant les développements à venir. Sous l’impulsion du président Christian Estrosi, l’apprentissage a été inscrit au cœur de la mandature. A la tête de la commission emploi, formation professionnelle et apprentissage de la région, Yannick Chenevard** a ouvert le dialogue, fait instruire le dossier avec efficacité, jusqu’à cette officialisation avec le nouveau président de la région, Renaud Muselier. C’est acté, il n’est plus possible de revenir en arrière et nous nous en réjouissons. » Jean-Jacques Castillon continuera cependant à suivre le dossier de près : « Cela ne va pas nous empêcher de rester vigilants sur la suite des opérations et la réalisation concrète de tout ce qui a été annoncé. C’est par ce rôle de lobbying au sens positif, de présence dans les milieux publiques et économiques, de sensibilisation des élus aux problématiques qu’ils ne peuvent toutes connaître, que les fédérations du BTP arrivent à débloquer des situations parfois désespérées. Nous sommes heureux de cette compréhension et de ces avancées bénéfiques pour l’emploi et l’économie. »

Une bonne chose pour le BTP

La Fédération du BTP du Var n’est ni financeur ni décideur dans cette histoire qui prend une tournure pour le moins agréable, avant de sortir de terre dans les trois ans, mais toujours attentive à l’évolution durable des métiers dans son secteur, y compris par le renouvellement des générations alors que l’examen de la pyramide des âges montre, comme ailleurs, des pics de départs en retraite ces prochaines années. Raison de plus pour renforcer l’apprentissage, le « réhabiliter » même « et promouvoir les métiers manuels », a revendiqué le président Muselier en Dracénie. L’objectif de la région est de booster comme jamais l’apprentissage, visant les 50 000 personnes en fin de mandature, contre 29 000 lors de l’élection de décembre 2015, inscrivant cette stratégie comme « une voie directe vers l’emploi en corrélation avec les demandes des entreprises », nous déclarait l’an dernier Yannick Chenevard. Les 3 778 apprentis en cours de formation aux métiers de la construction dans les CFA de la région devraient ainsi avoir de la compagnie, puis se compter plus nombreux demain sur les chantiers. Cela donnerait de bonnes couleurs à une économie pérennisée et non plus navigant au fil de l’eau.

* BTP CFA Paca est l’association régionale de gestion des Centres de formation d’apprentis (CFA) du BTP de la région, à savoir Avignon, Antibes, Aix-les-Milles, Arles, Marseille et Toulon. Elle fait partie du réseau national 3CA-BTP (Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics), outil paritaire gestionnaire, rassemblant les organismes et partenaires sociaux de la branche.
** Yannick Chenevard est vice-président de la région en charge de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’apprentissage, vice-président de la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée et adjoint à la ville de Toulon.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans TPBM 1186 en date du 14 juin.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide