Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

Aix : Le chantier du nouveau TGI lancé en 2018

le - - Chantiers

Aix : Le chantier du nouveau TGI lancé en 2018
W. Allaire - Une vue du TGI actuel sur le site du boulevard Carnot.

En gestation depuis plus d'une décennie, le projet de nouveau TGI aixois devrait enfin voir la lumière. Cet été, l'agence pour l'immobilier de la justice (APIJ) a lancé les consultations pour retenir les entreprises qui construiront le nouveau tribunal nommé désir. Un écrin de 9 100 mètres carrés conçu par Marc Barani.

Les pelleteuses bientôt en action sur le site du tribunal de grande instance d'Aix ? Après l'annonce par la chancellerie d'une inscription du projet sur la programmation des investissements de son budget 2017, le nouveau pôle judiciaire semble enfin voué à quitter sa vocation de fantasme. Fin juillet, l'agence pour l'immobilier de la justice (APIJ), bras technique du ministère de la Justice a lancé les consultations pour sélectionner les entreprises qui seront chargées d'ériger cet équipement promis depuis plus d'une décennie. Ce marché de travaux intégrera « une phase de “PRO collaboratif“ qui associe l'entreprise plus tôt dans le projet afin d'en conforter la qualité d'usage et de maîtriser les imperfections techniques », indique l'APIJ.

Le nouveau tribunal conçu par l'architecte niçois Marc Barani se développera sur 9 119 mètres carrés de surface de plancher sur son site actuel du boulevard Carnot, à la frange du centre historique.

Travaux ​au printemps 2018 ?

Les premiers coups de pioche seront donnés au premier semestre 2018. Les travaux, d'une durée de deux ans, seront scindés en deux tranches : dans un premier temps, les constructeurs bâtiront le nouveau TGI sur la partie libre du site. Après la relocalisation de l'intégralité des activités judiciaires dans les nouveaux locaux, les entreprises raseront les locaux existants : un bâtiment préfabriqué (3 000 m2 de surface de plancher) et un immeuble en béton (R+1) qui abrite la grande salle d'audience (1 500 m2 de surface de plancher). Si le calendrier ne dérape pas cette fois, le nouveau pôle judiciaire entrera en fonction en 2020. Montant de l'investissement : 48,7 millions d'euros.

Le projet du TGI aixois aura connu bien des vicissitudes. En 2010, un premier projet de l'architecte parisien Francis Soler avait été abandonné par la Chancellerie, sacrifié sur l'autel budgétaire (le devis du projet Soler se montait à 90 millions d'euros pour un palais de 18 000 m2). Au printemps 2012, Marc Barani est lauréat d'un second concours de maîtrise d'oeuvre avec un projet revu à la baisse (9 100 m2 de surface de plancher). Alors que l'APIJ annonce une livraison du tribunal pour 2017, l'opération va connaître un nouveau coup d'arrêt. En 2014, le gouvernement de Manuel Valls gèle les crédits, mettant entre parenthèse le projet aixois. A l'automne 2016, las de promesses non tenues, les professionnels de justice mobilisent l'opinion en organisant sur le site Carnot une parodie de procès de l'inaction de la chancellerie dans la construction du nouveau TGI. Ce happening porte ses fruits : le dossier aixois est inscrit au budget 2017 du ministère de la Justice. Un retour en grâce qui concrétise par le lancement des DCE.

Préfa​briqués

Jusqu'en 2012, les justiciables et les 177 magistrats et fonctionnaires du TGI aixois devaient se serrer dans des bâtiments indignes de la première cour d'appel de province. Loin de la symbolique des palais à colonnes, une partie des services du tribunal était installée de bric et de broc dans deux bâtiments architecturalement antagonistes (4.500 m2 de Shob au total) : un ancien couvent devenu maternité reconverti en tribunal au début des années 70 (3.000 m2), flanqué une décennie plus tard d'un immeuble de béton sans âme qui abritait une grande salle d'audience (1.500 m2). De cet assemblage étonnant, il ne subsiste aujourd'hui que le second, désormais complété par un immeuble en préfabriqué de 2.475 mètres carrés qui abrite depuis le début de l'année 2013 l'activité pénale du tribunal (le bureau d'exécution des peines, l'accueil du service civil du Parquet, l'aide aux victimes, le service éducatif auprès du tribunal pour enfants, le service d'enquêtes rapides et le bureau des appels correctionnels). Ce tribunal provisoire est le petit frère d'un autre palais en préfabriqué inauguré en 2009 en périphérie, dans le quartier du Jas de Bouffan. Cet ouvrage de 3.000 mètres carrés héberge depuis cinq ans les autres services du TGI : les juridictions civiles, le tribunal pour enfants et les services de l'application des peines et de l'aide juridictionnelle. Malgré leur nature quelque peu spartiate, la réalisation de ces deux bâtiments provisoires a représenté une dépense conséquente d'environ 15 millions d'euros pour la Chancellerie.




William Allaire
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

TPBM Semaine Provence Journal d'annonces légales et d'informations locales, économiques et judiciaires en PACA

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide