Fermer la publicité

A Cannes, les palaces de la Croisette investissent massivement pour se moderniser

le 31 juillet 2017 - Remy MARIO - Dossiers

A Cannes, les palaces de la Croisette investissent massivement pour se moderniser
D.R. - La rénovation du Carlton-Intercontinental sera complétée par une extension de 15 000 m2.

La Croisette vit à l'heure des grands chantiers sur ses palaces : après Le Majestic Barrière, le Grand Hyatt Cannes Martinez et l'Intercontinental Carlton sont en pleine rénovation. Les investissements se chiffrent à plusieurs centaines de millions d'euros.

« L'hôtel Majestic conduit depuis plusieurs années des chantiers de rénovation et d'embellissement. La rénovation du Martinez est en cours et la rénovation-extension du Carlton débute. Ces travaux très importants sont un signal fort de leurs propriétaires. Ils confirment l'attractivité de la destination Cannes et de son lieu mythique, la Croisette » explique Frank Chikli, troisième adjoint de la ville de Cannes, délégué au développement économique, à l'emploi, à l'attractivité économique et au tourisme. « De tels investissements répondent pleinement aux attentes de la ville qui, de son côté, s'est fortement engagée pour moderniser le Palais des Festivals, la locomotive des grands événements et du tourisme d'affaires sur la Croisette. Et ce n'est pas fini : nous allons maintenant réorganiser le littoral et les établissements balnéaires au travers de nouvelles concessions. 25 lots vont être attribués d'ici la fin de l'année » poursuit l'élu.

L'arrivée des Qataris

Impulsée par les changements de propriétaires avec notamment l'arrivée remarquée des Qataris sur la Croisette (reprise du Martinez par Constellation Hotels Holdings, du Carlton par Katara Hospitality) et par la nécessité de maintenir au plus haut l'attractivité des établissements, l'actuelle vague d'investissements touchant les palaces cannois représente plusieurs centaines de millions d'euros.

Après le Majestic du groupe Barrière et sa nouvelle aile en 2010 et plus récemment son restaurant gastronomique Le Fouquet's, le Martinez, exploité par la chaîne Hyatt, a lancé, fin 2016, un grand plan de rénovation. Une première phase a porté sur 120 chambres de l'aile ouest, avec une mise en scène Art déco, signée Pierre-Yves Rochon, l'architecte en charge de ce projet. Au troisième trimestre 2017, est prévue la rénovation de 290 chambres supplémentaires et de toutes les autres parties du palace pour un achèvement au printemps 2018. Cette deuxième tranche va nécessiter la fermeture pendant plusieurs mois du Martinez. L'investissement total représente 150 millions d'euros. De tels chantiers intéressent fortement les majors français du BTP et ce sont les équipes de Bouygues Construction qui ont assuré la rénovation tous corps d'état des 120 chambres.

On retrouve d'ailleurs le major français du BTP sur le chantier de l'Intercontinental Carlton, autre méga-projet à 200 millions d'euros HT. Evoquée depuis des années mais jamais mise en œuvre à cause des changements successifs de propriétaires, cette rénovation-extension vient en effet de s'engager, sous la houlette des qataris. « Le permis de construire a été accordé et les travaux ont débuté. La ville est très favorable à ce projet car un centre de conférences pouvant accueillir 1000 personnes va voir le jour au Carlton, un équipement qui manquait au Palais des Festivals » commente Frank Chikli.

Une extension pour le Carlton

Le projet dans son ensemble prévoit une rénovation complète (30 000 m²) des surfaces de cet établissement majeur inscrit aux Monuments historiques, la création de très deux grandes suites dans l'existant et surtout une double extension (15 000 m²) : deux nouvelles ailes à l'arrière du bâtiment actuellement en U pour une quarantaine de suites ; trois niveaux de sous-sol pour le centre de conférences, des salles de réunion, une zone logistique et technique, des parkings. Cette partie souterraine sera recouverte d'un jardin et d'une piscine. Les acteurs de ce projet sont l'architecte cannois Richard Lavelle, Wilson & Associates, Constructa Urban Systems, et Artelia. Menés par tranches, sans fermeture du palace, ces travaux devraient être achevés en 2020.

Autre lieu mythique de la Croisette et plus précisément de la Pointe Croisette dont une nouvelle page pourrait s'écrire : le Palm Beach et son établissement chargé d'histoire. Après la bataille juridique sur la propriété du site (le Syndicat des copropriétaires de la Pointe Croisette a définitivement été reconnu propriétaire en 2005), la reprise par le groupe Partouche pour y installer un casino, ce dernier, pénalisé par le relatif éloignement du site, l'a transferé au 3.14, « l'hôtel-casino » du centre Croisette qu'il vient de rénover (5 millions d'euros). Du coup, le devenir du Palm Beach s'écrit à nouveau en pointillé. Candidat à la reprise du bail de Partouche qui court jusqu'en 2027, le tandem groupe Barrière et exploitants du Gotha, un club déjà présent sur place, ont bien tenté de convaincre le Syndicat des copropriétaires de la Pointe Croisette de laisser s'installer un nouveau lieu de loisirs et de spectacles au Palm Beach mais les discussions ont échoué. D'autres repreneurs se seraient également manifestés. Que deviendra le Palm Beach et son ex-casino ? Difficile de le dire aujourd'hui, d'autant qu'entre loi littoral, domaine public maritime et conservation d'un bâtiment construit à la fin des années 20, les possibilités de transformation et d'aménagement sont minces.

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide